logos-lpl-separator-blc

Samedi 3 juillet 2010 – Mariage islamo-chrétien : le coran lu à l’église !

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Marie, catholique et Mustapha, musulman, se marient sous le regard « innocent » de l’abbé Lelièvre et celui triomphant
et rayonnant de Madame Hadja Khadija Souaré, la représentante de la communauté musulmane du Cotentin…

Voici ce que l’on pouvait lire dans La Manche Libre du 5 juillet 2010 :

« L’événement est suffisament rare dans le Cotentin pour attirer l’attention. Beaucoup de personnes ont assisté, samedi 3 juillet, à Barneville-Carteret au mariage civil puis religieux de Marie et Mustapha. Marie Leruez est catholique et Mustapha Hafsaoui est musulman. Le couple s’est donc présenté une première fois en mairie, devant le maire de la commune pour s’unir civilement, puis à l’église.
Richesse de la Bible et du Coran
Pour l’occasion, les accueillaient sur le parvis de Saint-Germain d’Auxerre, l’église de Barneville-Carteret, un prêtre et une représentante de la communauté religieuse musulmane du Cotentin : l’abbé Louis Lelièvre et Madame Hadja Khadija Souaré, drappée d’un élégant voile-tunique de couleur bleue. De ce bleu doux et lumineux qui colorait justement les tuniques de la Vierge Marie. A l’intérieur de l’église ont pris place les deux familles des mariés, de nombreux amis et aussi de très nombreux habitants de la commune venus assister à ce mariage événement. Une cérémonie religieuse très reccueillie au cours de laquelle les prières à l’attention de Marie et de Mustapha se sont mélées. « C’est une richesse de pouvoir se ressourcer dans l’échange de nos propres richesses spirituelles avec la Bible et le Coran,  » a précisé l’abbée Lelièvre, très ému d’officier ainsi aux côtés d’une représentante d’une des autres religions révélées. De son côté, Hadja Khadija Souaré a lu des textes du Coran. Un temps de prières en commun pour les deux communautés très recueillies. Marie Leruez, née à Cherbourg dont les parents retraités demeurent à Barneville-Carteret est infirmière dans une clinique de la région parisienne. Mustapha Hafsaoui, né à Paris dont les parents sont algériens est consultant dans une compagnie d’assurance. Le couple est domicilié à Maisons-Alfort, en région parisienne, commune dont ils ont reçu les félicitations du député-maire, Michel Herbillon. »

Il ne s’agit pas ici d’une lecture du coran après la messe, hors de l’église comme pour le « pèlerinage islamo-chrétien du Vieux-Marché« , non ici, l’abbé Louis Lelièvre a « fait encore plus fort » : il a invité une représentante de la communauté religieuse musulmane du Cotentin à lire plusieurs passages du coran pendant la cérémonie de mariage !

Pire encore, il a déclaré à Mme Hadja Khadija Souaré, la représentante musulmane, qui n’a pas dû en croire ses oreilles : « C’est une richesse de pouvoir se ressourcer dans l’échange de nos propres richesses spirituelles avec la Bible et le Coran« .

Comme de bien entendu, Hadja Khadija Souaré n’a pas répondu à l’abbé qu’il avait raison et que la Bible catholique avit quoi que ce soit de commun avec le coran…On a vu des fatwas être émise pour beaucoup moins que cela…

Quant à Monseigneur Stanislas Lalanne [1] , Evêque en titre de Coutances et Avranches , nous attendons toujours sa condamnation d’une telle hérésie proférée dans une de ses églises. Mais peut-être que Son Excellence est trop occupée à surveiller ces indisciplinés traditionalistes qui « ne sont pas en communion avec l’Eglise« …

[1] Notice biographique extraite du site de Coutance et Avranches en date du 13 août 2010

Mgr LALANNE ordonné le 3 juin 2007 à Coutances

Biographie:

– Fils d’Albert Lalanne, officier du génie, et de Madame, née Odile Martin-Saur, Mgr Stanislas Lalanne est né le 3 août 1948 à Metz (Moselle).

Formation

Après des études à Versailles, Constantine (Algérie) et Baden-Baden (Allemagne), Mgr Stanislas Lalanne a été au grand séminaire de Versailles. Il a poursuivi des études à l’université de Tübingen (Allemagne), puis au séminaire des Carmes (Paris) et à l’université Paris IV.

Mgr Stanislas Lalanne est titulaire d’une maîtrise de théologie, de l’habilitation au doctorat et d’une licence d’allemand.

Il a été auditeur de l’Institut des Hautes Études de Défense nationale (IHEDN) en 1992-1993.

Mgr Stanislas Lalanne a été ordonné prêtre le 8 novembre 1975 pour le diocèse de Versailles.

Ministères exercés

1975-1980 Aumônier du lycée Hoche, puis de l’ensemble des collèges et lycées de Versailles ;
1980-1985 Responsable du Service diocésain des aumôneries de l’enseignement public et aumônier des étudiants de Versailles ;
1985-1993 Secrétaire de la Commission épiscopale de l’enseignement religieux et directeur du Centre national de l’enseignement religieux (CNER) ;
1993-1994 Curé de la paroisse Sainte-Pauline du Vésinet ;
1994-1999 Curé de la paroisse d’Élancourt-Maurepas ;
1997-1999 Vicaire épiscopal, chargé de la Pastorale de la communication pour le diocèse de Versailles ;
1999-2001 Secrétaire général adjoint et porte-parole de la Conférence des évêques de France ;
2001-2007 Secrétaire général de la Conférence des évêques de France.

Mgr Stanislas Lalanne est consulteur du Conseil pontifical pour les communications sociales depuis 2006.

Il est l’auteur et le co-auteur d’ouvrages. en particulier: Encyclopédie Théo (Éd. Droguet & Ardant. Fayard) ; Encyclopédie des catéchistes Thabor (Desclée) ; Faire le catéchisme (Droguet & Ardant) et Guide pour baptiser votre enfant (ColI. Théo poche. Éd. Droguet & Ardant) ; Et qui donc est Dieu ? (Bayard éditions) ; Mon cahier du Jubilé (Éd. Tardy) ; Les aventuriers de la foi (Éd. Fleurus).

fraternité sainte pie X