logos-lpl-separator-blc

Entretien de Mgr Fellay sur Summorum Pontificum à Présent du 21 juillet 2007 – Extraits

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

(…)

– Ce Motu proprio a-t-il été, pour vous, une surprise ?

– Certes ! c’est une surprise. Car, lorsque nous en avions entendu parler, il était question d’étapes, de nombreux pas à effectuer, et seulement un à la fois. Aussi ce texte nous paraît-il très bon, parce qu’il permet de vivre intégralement la liturgie d’autrefois. Pas seulement la messe, mais un ensemble.

– Pensez-vous que cela va continuer ?

– Je n’en sais rien ! L’opposition contre le Pape est telle qu’il estime ses jours en danger ! Alors, jusqu’où pense-t-il pouvoir aller ? C’est pour cela que nous devons continuer à prier pour lui, pour qu’il reçoive la force dont a besoin le successeur de Pierre.

– Vous pensez donc qu’il peut aller plus loin…

– En ce qui concerne la discipline, la liturgie, certainement. Mais il n’en va pas de même pour ce qui est de la doctrine, et de la philosophie…

– Envisagez-vous désormais la possibilité d’un rapprochement avec les communautés Ecclesia Dei ?

– Je n’exclus rien ! Je veux le bien de l’Eglise, et tout le bien possible. Mais si l’on continue à nous traiter de schismatiques, contrairement à l’esprit du Motu proprio… Car la Fraternité est dans l’esprit du Motu proprio : en demeurant fidèles à la messe de toujours qui n’a jamais été abrogée, nous n’étions pas désobéissants. Nous sommes dans l’Eglise.
Si donc certains manifestent des signes positifs vis-à-vis de nous, pourquoi pas ? Et cela ne sera pas nouveau… Mais nous essayons d’éviter au maximum toute ambiguïté.

– C’est le point sur lequel, selon vous, il convient d’insister ?

– Je voudrais surtout souligner que le document de la Congrégation pour la doctrine de la foi qui vient de sortir est impressionnant par la négation du principe de non-contradiction qu’il contient. Malheureusement, c’est la ligne que veut suivre le Pape !
Il faut bien voir que Benoît XVI entend affirmer la continuité entre Vatican II et le passé. Jusqu’ici, il était habituel de dire qu’il y avait un changement. Aujourd’hui, on nous dit qu’il y a continuité, tout en affirmant un certain changement quand même. Si bien que l’on ne sait plus trop quoi penser…

– Vous vous sentiriez donc presque plus proche de cette position antérieure ?

– Nous savons que la ligne actuelle est issue de la philosophie allemande, elle voudrait déboucher sur une synthèse au sens hégélien du terme. C’est la conclusion à laquelle aboutit le Pape actuel, une conclusion qui est franchement explosive pour l’intelligence.
Il est donc nécessaire de continuer à prier, tout en reconnaissant que nous allons dans le sens du bien de l’Eglise.

Propos recueillis par Olivier Figueras

Mgr Bernard Fellay

Mgr Bernard Fellay

Sacré évêque par Mgr Lefebvre en 1988, Mgr Bernard Fellay a exercé deux mandats comme Supérieur Général de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X pour un total de 24 ans de supériorat de 1994 à 2018. Il est actuellement premier conseiller général de la FSSPX.
fraternité sainte pie X