logos-lpl-separator-blc

Le 28 juillet 2013 : le pape voit les traditionalistes comme des pélagiens

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Le 28 juillet, dans un discours au CELAM (évêques responsables du conseil épiscopal latino-américain), le pape François a parlé de « quelques tentations du disciple missionnaire ».

Il s’agit de connaître certaines propositions actuelles qui peuvent se dissimuler dans la dynamique du disciple missionnaire et arrêter, jusqu’à le faire échouer, le processus de conversion pastorale.

Il a parlé notamment du danger « d’idéologiser le message évangélique », ce qui peut se faire de différentes manières, par exemple par la « proposition pélagienne » :

Elle apparaît fondamentalement sous la forme d’une restauration. Devant les maux de l’Église, on cherche une solution seulement disciplinaire, par la restauration de conduites et de formes dépassées qui n’ont pas même culturellement la capacité d’être significatives. En Amérique Latine, on la rencontre dans des petits groupes, dans quelques congrégations religieuses nouvelles qui recherchent de manière exagérée une « sécurité » doctrinale ou disciplinaire. Elle est fondamentalement statique, même si elle promeut une dynamique ad intra, qui retourne en arrière. Elle cherche à « récupérer » le passé perdu.

Il n’est pas douteux que le pape veut parler, entre autres, des traditionalistes, comme nous l’avons vu à propos de l’entretien du 6 juin avec la CLAR.

Extraits du Sel de la Terre n° 86 – Automne 2013

fraternité sainte pie X