logos-lpl-separator-blc

Acte de consécration au Sacré Coeur et la Sainte Croix de Jésus – 12 septembre 1992

Partager sur print
Partager sur email

Acte récité à Ecône à l’issue de la retraite sacerdotale, par
M. l’abbé Franz Schmidberger, Supérieur général, le samedi 12 septembre 1992

Cœur de Jésus, cédant amoureusement à votre invitation, voici le Supérieur général et les prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X qui viennent vous proclamer solennellement le Roi d’Amour de cette Fraternité sacerdotale, et de toutes nos œuvres apostoliques, vous demandant à genoux d’e vouloir bien régner sur nous par votre Sainte Croix, ô Roi d’Amour ! (1)

Oui, Seigneur Jésus, après cette retraite, nous vous en conjurons, restez par votre Cœur et votre Croix comme le Roi et le Centre de nos cœurs, comme l’inspirateur et le foyer de toutes nos activités, pour qu’elles ne visent toutes qu’à l’établissement de votre règne en nous et par nous.

Soyez donc le Roi et l’Ami, Cœur de Jésus, du Supérieur Général que voici à vos pieds, et qui, humblement, mais instamment, réclame pour lui tout particulièrement les grâces de choix promises à Paray-le-Monial. Faites qu’il soit père très bon et aussi, maître et juge éclairé, pour faire rayonner votre esprit et votre amour, comme un instrument docile et fécond de votre Cœur miséricordieux. Mettez tout votre Cœur de suavité et de feu dans son cœur, pour que Vous-même, Jésus, et non pas lui, gouverniez dorénavant ses prêtres sur les sentiers de toute justice.

Soyez le Roi aussi et soyez l’Ami des prêtres que vous avez enrichis de vos meilleurs trésors, en leur confiant vos intérêts .et le salut de votre cher troupeau. Faites, Cœur de Jésus, qu’ils soient tous des exemples vivants, et le sel et la lumière des fidèles ; Faites qu’ils soient par leur vie crucifiée et leur vie intérieure profonde, source de résurrection pour ceux qui sont encore hors du bercail.

Par Marie, Reine du Clergé et des Apôtres, Faites que, tous, nous soyons dorénavant des Christs en esprit et en vérité, des torches qui éclairent et qui réchauffent, des fervents, jamais des mercenaires ni des médiocres. Comme vous l’avez solennellement promis à Marguerite-Marie, sanctifiez-nous pour votre gloire, pour la persévérance des chrétiens, pour le salut des infidèles. Donnez-nous à tous la claire notion de la Majesté divine et de la grâce extraordinaire qu’est notre sacerdoce, et en même temps l’intelligence surnaturelle de nos devoirs et de nos responsabilités.

Et par le Cœur Immaculé et Douloureux de Marie, accordez-nous la grâce d’apprécier chaque jour davantage votre don par excellence : celui du Saint Sacrifice de la Messe, et d’être, surtout à l’Autel, les dignes célébrants et l’oblation sainte que vous attendez de nous pour la gloire de votre Père qui est aussi notre Père.

Remplissez nos cœurs d’un seul souci, à savoir· celui de la sainteté sacerdotale. Donnez-nous à tous la grâce de travailler avec conviction et énergie à la restauration du sacerdoce catholique, en suscitant des vocations, en les formant, en entretenant en nous votre esprit de prêtre et de victime, en ressuscitant cet esprit en ceux qui l’ont perdu ou qui même vivent dans l’infidélité.

Dans ce but, nous promettons d’observer avec ponctualité les Statuts de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, spécialement en ce qu’ils prescrivent au sujet de la vie de communauté et de la prière en commun.

Et enfin, Seigneur Jésus, en nous acceptant comme l’héritage chéri de votre Amour, oubliez et pardonnez nos infidélités, nos tiédeurs et négligences de prêtres et de Pasteurs, et avec les nôtres oubliez et pardonnez aussi les péchés de nos brebis, les péchés surtout commis par notre manque de sainteté et de zèle, par notre faute, ô bon Jésus.

 » Cor Jesu, parce sacerdotibus tuis, parce populo tuo ! ».

Et maintenant, mieux qu’à l’Apôtre Thomas, commandez-nous de mettre, plus que nos mains, nos âmes sacerdotales dans la blessure sacrée de votre Côté. Laissez-nous y établir notre demeure dans le temps et pour l’éternité.

Par Marie, Cœur de Jésus, que votre Règne arrive en nous et par nous !

Abbé Franz Schmidberger, Ecône, le 12 septembre 1992

Note de La Porte Latine

(1) Source de ce texte de consécration : adapté de cele du Révérend Père MATEO

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X