logos-lpl-separator-blc

Neuvaine à Saint Roch

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Roch, d’une noble famille de Montpellier, naquit au début du XIVe siècle. Orphelin à vingt ans, il distribua aux pauvres la plus grande partie de sa fortune, prit un habit de mendiant et entreprit le pèlerinage de Rome. L’Italie était alors désolée par la peste ; saint Roch s’arrêta en divers hôpitaux pour soigner les victimes et en guérir plusieurs par le simple signe de la croix. A Plaisance, il fut atteint lui-même de la contagion et se retira dans une forêt écartée où un chien lui apportait chaque jour un pain. Dieu le guérit, saint Roch put rentrer à Montpellier, mais tellement méconnaissable que son oncle le fit jeter dans un cachot comme espion. Il y mourut au bout de cinq ans, vers 1337. Il fut identifié par sa grand- mère en raison d’une tache de vin en forme de croix qu’il portait sur sa poitrine depuis sa naissance. On l’honora aussitôt comme un saint et on l’invoqua contre la peste et les maladies contagieuses. Il est fêté le 16 août.

Neuvaine à saint Roch du District de France de la Fraternité Saint Pie X

Ô Dieu, qui avez accordé à saint Roch, votre serviteur fidèle, la grâce de guérir par le signe de la croix tous ceux qui étaient atteints de maladies, nous vous prions, par ses mérites et son intercession, de nous préserver dans votre miséricorde, de ces dangereuses maladies ainsi que d’une mort subite et imprévue, par Jésus-Christ Notre Seigneur. Ainsi soit-il.

Télécharger la neuvaine au format pdf

Sources :La Porte Latine du 18 mars 2020