Le reportage photos des sacres du 30 juin 1988

Le 30 juin 1988, Mgr Marcel Lefebvre sacrait quatre évêques membres de la Fraternité Sacerdotale Saint-​Pie X : NN.SS. Bernard Tissier de Mallerais, Richard Williamson, Alfonso de Galarreta et Bernard Fellay.

Il est assis­té de Mgr Antonio de Castro Mayer, évêque émé­rite de Campos au Brésil, venu spé­cia­le­ment par­ti­ci­per à cette jour­née his­to­rique en tant qu’é­vêque co-consécrateur.

Le reportage photos

Le sémi­naire Saint-​Pie X, à Ecône, est alors diri­gé par l’ab­bé Alain Lorans. Au cours de la céré­mo­nie, l’ab­bé Franz Schmidberger, Supérieur géné­ral, est archi­diacre. A l’au­tel, le pon­tife est assis­té des abbés François Laisney et Anthony Esposito. Au trône, il est entou­ré des abbés Jean-​Paul André et Fernando Rifan.

Une foule nom­breuse et de très nom­breux jour­na­listes venus du monde entier assistent à cet évé­ne­ment his­to­rique dû, expose Mgr Lefebre lors de la cémo­nie à « l’é­tat de néces­si­té » :

« Il est néces­saire que vous com­pre­niez bien que nous ne vou­lons pour rien au monde que cette céré­mo­nie soit un schisme. Nous ne sommes pas des schis­ma­tiques. Si l’excommunication a été pro­non­cée contre les évêques de Chine qui se sont sépa­rés de Rome et qui se sont sou­mis au gou­ver­ne­ment chi­nois, on com­prend très bien pour­quoi le pape Pie les a excom­mu­niés. Mais il n’est pas ques­tion pour nous du tout de nous sépa­rer de Rome et de nous sou­mettre à un pou­voir quel­conque étran­ger à Rome, et de consti­tuer une espèce d’Église paral­lèle comme l’ont fait, par exemple, les évêques de Palmar de Troya en Espagne qui ont nom­mé un pape, qui ont fait un col­lège de car­di­naux. Il n’est pas du tout ques­tion de chose sem­blable pour nous. Loin de nous ces pen­sées misé­rables de nous éloi­gner de Rome. Bien au contraire, c’est pour mani­fes­ter notre atta­che­ment à Rome que nous fai­sons cette céré­mo­nie. C’est pour mani­fes­ter notre atta­che­ment à l’Église de tou­jours, au pape, et à tous ceux qui ont pré­cé­dé ces papes qui, mal­heu­reu­se­ment, depuis le concile de Vatican II ont cru devoir adhé­rer à des erreurs, des erreurs graves qui sont en train de démo­lir l’Église et de détruire tout le sacer­doce catholique. 

Vous trou­ve­rez pré­ci­sé­ment par­mi ces feuilles que nous met­tons à votre dis­po­si­tion une étude abso­lu­ment admi­rable faite par le pro­fes­seur Kachewski, de lUna Voce Correspondanz d’Allemagne, qui explique mer­veilleu­se­ment pour­quoi nous sommes dans le cas de néces­si­té, cas de néces­si­té de venir au secours de vos âmes, de venir à votre secours. » [Extrait du ser­mon des sacres pro­non­cé par Mgr Marcel Lefebvre].

Trente ans après, cet « état de néces­si­té » est plus que jamais d’actualité.

Sources : Fsspx.news /​La Porte Latine du 30 juin 2018