Pour l’honneur du crucifix, manifestons tous notre indignation !

A Avignon, une expo­si­tion appe­lée « je croix aux miracles » est orga­ni­sée autour de la pho­to d’un Christ plon­gé dans l’urine. Des affiches de cette pho­to blas­phé­ma­toire, appe­lée « Piss Christ », sont expo­sées publi­que­ment dans les rues de la ville.

Le Ministère, le conseil régio­nal, la muni­ci­pa­li­té, le groupe LVMH (Dior, Guerlain, Moët, Hennessy, etc.), cofi­nancent cette image et la pré­sentent sur la voie publique au sein de la cité des papes. Il y a cent ans, on excluait l’image de Notre Seigneur des écoles, des tri­bu­naux, des salles publiques. Aujourd’hui, on la jette à la vin­dicte d’un anti­clé­ri­ca­lisme qui se pare du doux nom de « liber­té artis­tique », laquelle se révè­le­rait créa­tive lorsqu’elle bafoue Dieu et la véri­té, mais devient sou­dai­ne­ment cho­quante si elle s’aventure à s’en prendre à l’erreur.

Quel enfant accep­te­rait un ins­tant que la « liber­té artis­tique » pré­sente le visage de son père à tra­vers des maté­riaux dégra­dants ? Il est de notre res­pon­sa­bi­li­té de fils de Dieu d’utiliser tous les moyens pour que cessent ce grave blas­phème et son finan­ce­ment et que répa­ra­tion soit faite. En ce temps de carême, accom­pa­gnons Notre Seigneur sur le che­min de la Croix. Ne le lais­sons pas moqué par ceux qui sont ani­més par la haine de Dieu.

La Porte Latine

Le Ministère de la culture du gou­ver­ne­ment Sarkozy, une mai­rie UMP et un conseil régio­nal PS financent actuel­le­ment cette expo­si­tion. Le groupe LVMH (Dior, Guerlain, Moët, Hennessy etc ) , diri­gé par Bernard Arnauld, cofi­nance ce « Piss Christ » et met son logo sur l’af­fiche, alors que ce même groupe LVMH se défi­nit sur son site inter­net, comme « l’ambassadeur de l’art de vivre occi­den­tal dans ce qu’il a de plus raf­fi­né » !!! (NB : On com­prend pour­quoi la socié­té Hermès s’est récem­ment bat­tue pour ne sur­tout pas être englou­tie dans ce groupe.) Enfin quelques spon­sors secon­daires (non pré­sents sur les affiches) par­ti­cipent au blas­phème comme la SNCF ou la Fondation CARTIER

Aux Etats Unis, puis en Australie, cette pho­to blas­phé­ma­toire réa­li­sée en 1987 a été bannie.

Le gou­ver­ne­ment Sarkozy, la mai­rie UMP, le conseil géné­ral PS et LVMH, eux, en font tran­quille­ment la pro­mo­tion dans l’ancienne cité des papes. L’œuvre y est ins­tal­lée dans un des plus beaux hôtels par­ti­cu­liers de la ville, deve­nu une sorte de temple du blasphème.
Devant ces faits inac­cep­tables, nous exi­geons des auto­ri­tés et diri­geants impli­qués les mesures immé­diates suivantes :

1 – Faire reti­rer la pho­to blas­phé­ma­toire de cette expo­si­tion et inter­dire toute pré­sen­ta­tion publique en France, en rai­son de son carac­tère pro­vo­quant et dis­cri­mi­na­toire envers les chrétiens.

2 – Faire enle­ver et détruire tous les sup­ports de com­mu­ni­ca­tion uti­li­sant cette pho­to (affiches, pan­neaux muni­ci­paux, bro­chures etc.)

3 – Faire stop­per tout finan­ce­ment public et pri­vé de cette expo­si­tion (près d’un mil­lion d’euros par an pré­vus pour une nou­velle période de 10 ans !!! dont une grande par­tie par le contri­buable). Nous atten­dons avant la fête de Pâques la prise en compte de ces trois mesures sans aucunes négo­cia­tions possibles.

Signé : Votre nom, pré­nom, âge

Pour plus de renseignements

Institut Civitas
17, rue des Chasseurs
95100 Argenteuil
01.34.11.16.94
www.civitas-institut.com