logos-lpl-separator-blc

Jean-Paul II moqué au séminaire des Carmes, in Perepiscopus du 12/12/09

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Sauf avis contraire, les articles, coupures de presse, communiqués ou conférences
que nous publions ici n’émanent pas des membres de la FSSPX et ne peuvent donc être considérés comme reflétant la position officielle de la Fraternité Saint-Pie X

in Perepiscopus du 12/12/09

Le séminaire des Carmes est un séminaire interdiocésain. Il compte actuellement 45 séminaristes, toutes années confondues. Vendredi dernier a eu lieu la cérémonie des admissions et des institutions, dirigée par Mgr Stenger, évêque de Troyes, à l’issue de laquelle s’est déroulée une fête, qui a mal tourné, comme le raconte e-deo :

« Après la messe et un pot, arrive le moment du repas et… des sketches. Que retenir de ceux-ci ? Tour à tour, un père directeur et une religieuse plantent du riz avec… la bouche, le supérieur du séminaire, le Père Scholtus et l’évèque de Troyes Mgr Stenger se donnent la becquée avec des baguettes, des directeurs et des séminaristes se déguisent en sumo. L’un d’entre eux, histoire de jouer le jeu jusqu’au bout, n’avait en dessous de la ceinture que le strict minimum…

Au moment du dessert, l’impensable se produit. Dans un lieu qu’on aurait pu croire protégé de ce genre d’humour, un prêtre (a priori nouvellement ordonné) arrive déguisé en pape (Jean-Paul II) sur une chaise roulante, faisant semblant d’être sous perfusion, cette dernière étant reliée à une croix de procession (était-ce la même que celle utilisée pour la messe ?). En réaction à cette insulte faite à la Croix (Rappelons les paroles du pape aux jeunes lors de sa venue en France : « je vous confie la Croix. ») et au Saint-Père, plusieurs séminaristes se lèvent et quittent la table.

Un certain malaise a fait suite aux excès de ces sketches même si certains participants ont semblé les accepter par lassitude. A moins qu’il ne s’agisse d’une complaisance naissante (« c’est choquant, mais bon il faut s’y faire, et on ne peut se couper de la communauté dans laquelle on va vivre plusieurs années« ).

Selon nos informations, ce n’est malheureusement pas la première fois que de tels sketches ont lieu au séminaire inter-diocésain des Carmes à Paris. »

Maximilien Bernard , in Perepiscopus du 12 décembre 2009

fraternité sainte pie X