logos-lpl-separator-blc

Communiqué de l’ACIM du 27 janvier 2008

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Le défi suprême

Exception faite de la venue du Christ sur terre, les deux plus importants évènements de l’histoire de l’humanité viennent d’intervenir dans une indifférence générale.

Une équipe américaine de Californie (travaux publiés par Stem Cell) vient de réussir le clonage humain dans la foulée de celle des singes macaques et de Dolly le premier mammifère cloné. Ainsi la reproduction de l’espèce humaine peut être assurée en laboratoire en dehors des moyens de reproduction de la nature : la sexualité se trouvant ainsi disjointe de la reproduction.

L’Institut de biotechnologie américain Venter annonce avoir en raboutant des molécules d’ADN synthétisé une bactérie. En clair d’avoir réussi à passer du monde inanimé au monde animé. C’est un véritable saut qualitatif dans l’histoire de la Création.

Vers quoi vont vers ces découvertes fantastiques ? Vers la création d’une humanité en laboratoire à partir des molécules de la terre comme Dieu tira l’homme du limon de la terre ?

Le Prologue de Saint- Jean nous dit qu’au commencement était le Verbe et le Verbe était Dieu… Il était la vie. Ainsi les biologistes veulent prendre la place de Dieu en créant la vie.

Et à terme l’homme lui-même en éprouvette puis en couveuse.

Tels sont les prémices d’une humanité future, artificielle et sans âme, vouée au néant.

Dr Jean-Pierre Dickès

Pour tout savoir sur l’ACIM

le site de l’ACIM