logos-lpl-separator-blc

Décès accidentel de trois séminaristes à Ecône – 11 février 2009

Partager sur print
Partager sur email

Suresnes, le 12 février 2009

Chers fidèles,
Chers amis,

Nous avons la profonde douleur de vous faire part du décès accidentel, survenu au cours d’une promenade en montagne hier 11 février, de trois membres de la Fraternité Saint-Pie X, Messieurs les abbés Jean-Baptiste Després, Raymond Guérin et Mickaël Sabak, tous trois séminaristes de troisième année au séminaire d’Ecône.

Nous recommandons à vos prières le repos de leurs âmes ainsi que leurs familles si durement éprouvées par ce drame. Une messe de Requiem sera célébrée à leurs intentions dans chacune des Maisons du district.

Demandons à Notre-Dame de Lourdes, fête au cours de laquelle a eu lieu cet accident, d’accueillir bien vite dans le Ciel de gloire nos trois jeunes lévites pour qu’ils agrandissent la famille céleste des membres de la Fraternité. Demandons lui de consoler leurs familles si vivement atteintes par une telle épreuve.

Nous recommandons également à vos prières notre Fraternité, elle-même bien cruellement éprouvée en cette circonstance.

Dès que nous le pourrons, nous vous communiquerons les informations concernant les funérailles de nos trois séminaristes.

Je vous prie de bien vouloir agréer, chers fidèles, chers amis, l’expression de mon dévouement sacerdotal dans le Cœur Douloureux et Immaculé de Marie,

Abbé Régis de CACQUERAY

Les obsèques auront lieu samedi 14 février 2009
à 10 H 30 à Ecône.
Elles seront célébrées par Mgr Bernard Fellay,
Supérieur Général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X

Service solennel pour les trois séminaristes
décédés le 11 février 2009

Monsieur l’abbé de Cacqueray, Supérieur du District de France,
célèbrera une messe solennelle de Requiem, le

SAMEDI 21 FEVRIER 2009

A 10 H 30

EN L’EGLISE SAINT-NICOLAS-DU-CHARDONNET
23, RUE DES BERNARDINS

75005 PARIS

In memoriam

Mon cher Jean-Baptiste.

C’était ton heure, celle que le Bon Dieu avait prévue depuis toujours, mais que nous ignorions tous. Ce 11 février, pour toi et tes camarades séminaristes, la porte du Royaume s’est refermée. Clausa est janua. Tu y es entré avec ta lampe allumée.

Lorsque le Seigneur t’a appelé à son service : Viens et suis-moi, tu as répondu sans hésitation : Me voici ! Adsum ! Avec toute la générosité de ta jeunesse, tu t’es donné à Dieu sans retour. Quel bel exemple pour ceux qui restent !

Mais, alors que tu t’apprêtais à jeter le filet, le Seigneur t’as redit simplement : Viens !

Pourquoi t’a-t-il cueilli avant la moisson ? Pourquoi n’a-t-il pas attendu les abondants fruits sacerdotaux sur lesquels nous comptions ? Pourquoi si tôt ? Pourquoi si jeune ?

Mais qui sommes-nous pour sonder les desseins de la divine Providence ? Tout ce que le Bon Dieu fait ou permet est juste, bon et sage.

Ô vous qui passez sur le chemin, arrêtez-vous et voyez s’il est une douleur comparable à la mienne.

Douce Vierge Marie, ne laissez pas vos enfants sans les consolations de l’Espérance. Réunissez au Ciel notre grande famille de la terre.

Abbé Guillaume d’Orsanne

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X