logos-lpl-separator-blc

Mgr Fellay : L’esprit de la nouvelle croisade 2014

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

A l’occasion de l’entretien qu’il a accordé, en novembre 2013, Mgr Bernard Fellay avait bien voulu nous dire dans quel esprit il lancerait prochainement une nouvelle croisade du rosaire. Dans la dernière Lettre aux amis et bienfaiteurs, le Supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X a fixé les dates de cette croisade : du 1er janvier au 8 juin 2014. Voici ses conseils pour que nos prières soient fructueuses.

Faire face à la crise

Je pense qu’il faut continuer. On a une ligne qu’on connaît déjà. Cette ligne, c’est tout simplement d’être d’abord des témoins. C’est-à-dire maintenir, garder les trésors de l’Eglise, et puis les montrer. On ne peut pas faire grand-chose de plus à cause justement de cette situation : nous sommes tellement considérés comme des brebis galeuses que le simple fait de mentionner le nom de la Fraternité Saint-Pie X, ferme déjà beaucoup de portes. Cela ne fait rien ! Le Bon Dieu les ouvrira quand Il voudra. Il faut qu’on soit bien les chrétiens de ce siècle. Donc, les porteurs du Christ. C’est tout !

Le témoignage de la fidélité au devoir d’état

C’est une réalité, il y a des martyrs aujourd’hui. Et la confrontation entre le monde et l’Eglise se rappelle durement à la réalité, parce que tous les jours il y a des morts ! Tous les jours, il y a des chrétiens qui meurent à cause de la foi en Notre Seigneur. Donc, je crois que ce n’est pas pessimiste que de dire aux nôtres : préparez-vous. Sans paniquer ! Cela ne sert à rien. Comment est-ce qu’on se prépare ? En faisant son devoir d’état. En soignant la fidélité aux petites choses, en mettant l’amour du Bon Dieu partout. Cela demande un petit effort, mais c’est un vrai effort que de soigner ces détails de la vie de tous les jours. On pourrait dire de la petite vie de tous les jours, mais c’est là que se font les grandes choses. C’est là que se préparent les grandes choses.

L’objectif de la nouvelle croisade

Si on fait des croisades, c’est évidemment pour obtenir du Bon Dieu des grâces, c’est Lui qui a dit « demandez et vous recevrez », donc on le fait ; mais vu les circonstances dans lesquelles on se trouve, on va essayer de faire d’une pierre deux coups, si l’on peut dire ainsi. On va faire ces demandes, on va demander que son règne arrive. C’est Lui qui nous a demandé de le Lui demander, donc on est sûrs de demander quelque chose de juste. On va demander le triomphe de la Sainte Vierge, manifesté très clairement par Notre Seigneur comme étant sa volonté. Volonté de voir la dévotion à sa Sainte Mère à côté de la dévotion à son Sacré-Cœur.

La prière est plus fructueuse quand elle est accompagnée d’actes de pénitence, de bonnes œuvres. Quand on voit ce qui efface le péché – l’Ecriture sainte nous dit que ce sont les aumônes –, donc la charité envers le prochain couvre beaucoup de péchés. C’est tout cet ensemble. On est dans une lutte contre le péché, lutte contre les forces du mal, le diable et ses suppôts. Et donc de la même manière que ce monde méchant essaie de polluer les âmes par des tentations et des péchés, il faut que le chrétien fasse la même chose mais dans le sens inverse.

L’esprit de la nouvelle croisade

Elle doit nous porter près du Bon Dieu par la prière parce que c’est le premier moyen, mais pas seulement par la prière. Mgr Lefebvre avait de très belles paroles à ce sujet qui revenaient à dire : « il faut prier tout le temps ». C’est-à-dire que cette union au Bon Dieu qu’on trouve dans la prière doit nous accompagner dans la vie de tous les jours. Ce sera une vie de charité évidemment. Il faut être près du Bon Dieu, c’est tout. Je crois que, s’il y a un mot à dire dans la situation qui est la nôtre sur ce qu’il faut faire, c’est qu’il faut aller se réfugier près du Bon Dieu.

Pour conserver à cet entretien son caractère propre, le style oral a été maintenu.

Sources : FSSPX/MG – DICI du 12/12/13

Croisade du Rosaire 2014 du 1er janvier au 8 juin 2014

Objectif : 5 millions de chapelets

1) Pour implorer une protection spéciale du Cœur Immaculé de Marie sur les œuvres de la Tradition ;
2) Pour le retour à la Tradition dans l’Eglise;
3) Pour le triomphe du Cœur Immaculé de Marie par la consécration de la Russie.

Moyens :

1) Prière et pénitence demandées à Fatima ;
2) Sanctification par le devoir d’état ;
3) Esprit de sacrifice en union au Saint-Sacrifice de la messe.

La Maison Générale

Suisse

Monseigneur Bernard Fellay
Haus Mariae Verkündigung
Schwandegg
6313 Menzingen (ZG)
SUISSE
00 41 41 757 10 50
00 41 41 757 10 55
Site de la Maison Généralice
Mgr Bernard Fellay

Mgr Bernard Fellay

Sacré évêque par Mgr Lefebvre en 1988, Mgr Bernard Fellay a exercé deux mandats comme Supérieur Général de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X pour un total de 24 ans de supériorat de 1994 à 2018. Il est actuellement premier conseiller général de la FSSPX.