logos-lpl-separator-blc

Reportage photos du pèlerinage de la Mission Saint-Pie-X à Notre-Dame de Melen au Gabon

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp


Le lundi 28 mai 2012, lundi de Pentecôte, la Mission Saint Pie X a organisé
un pèlerinage auquel tous les fidèles furent invités à participer

Les pèlerins se mettent en route

Ce sont entre neuf cents et mille fidèles qui se sont mobilisés autour des pères, des frères et des sœurs de Saint Pie. Après un petit mot aux pèlerins, le père Prudent donna les intentions de prières du pèlerinage :

1° Pour l’Eglise catholique : le Pape, les évêques, les prêtres, etc.
2° Pour notre FSSPX : le Supérieur général, nos évêques, tous les prêtres, les religieux et religieuses ; ainsi que tous ses fidèles.
3° Pour le Gabon : conversion, fidélité et persévérance des âmes qui vivent sous ce beau ciel gabonais.
4°Pour notre Mission Saint-Pie-X du Gabon : les pères, les frères, les sœurs et les fidèles…
5° Enfin, pour toutes les intentions personnelles des pèlerins : surtout la grâce de la fidélité et de l’esprit de foi.

Ainsi nos pèlerins avaient de quoi se mettre, non sous la dent mais, dirions-nous, sous « les chaussures de marche » !

Les chapitres se sont alors formés : enfants, adolescents, adultes et « vénérables »… chapelets et feuilles de chants en main. Les rues et les quartiers de Libreville, aux alentours de neuf heures du matin, furent « envahis » par des prêtres, des frères, des sœurs et des personnes qui chantaient et priaient des « Ave Maria », des « Je vous salue Marie », tous, précédés par une très belle croix en bois du Gabon portée par des messieurs en gilet rouge : comment passer inaperçus…

Pour la circulation routière et le bon déroulement du pèlerinage, nos jeunes scouts (conduits par leur aumônier, le père Baudouin de LASSUS) et nos messieurs de la compagnie St Nicolas de Fluë (le service d’ordre) ont mis à l’œuvre leurs talents : avec leurs gilets verts fluorescents, ils ont fait preuve d’une remarquable efficacité… Pas un seul incident à déplorer !

La marche enthousiaste malgré la pluie ou .. le soleil

Si « la pluie du matin n’arrête pas le pèlerin », le soleil gabonais n’arrête pas le pèlerin de St Pie ! La chaleur accablante, les crampes, la fatigue, etc. venaient grossir aussi les rangs… mais les pèlerins, comme « obnubilés » par la Vierge de Melen, ont vaillamment poursuivi leur route ; l’enthousiaste des tout-petits et la fougue de nos « vénérables » n’ont pas peu contribué à l’élan général… Tous voulaient arriver aux pieds de Notre Dame de Melen.

Une dure montée attendait les pèlerins essoufflés mais toujours enthousiastes à leur arrivé au sanctuaire marial, aux alentours de 14h. Tous derrière leur père Supérieur, portant à son tour la Croix du Christ (spes unica, notre seule espérance), surmontèrent la dernière épreuve, en chantant à pleins poumons le cantique « Vierge immaculée, ô notre Espérance, gardez-nous fidèles au Sauveur si bon. Dont vous êtes Mère ; pleins de confiance, nous vous proclamons Reine du Gabon ! Etc. »

C’est ainsi que les fidèles de St Pie arrivèrent à Notre Dame de Melen, située sur une colline…

La messe de toujours dans le sanctuaire grâce aux autorités locales

Un accueil bien chaleureux nous attendait au sanctuaire. En effet, le père Supérieur avait demandé l’autorisation de venir avec ses fidèles pour y prier… « Pourrais-je vous empêcher de venir prier la Vierge Marie ? Nullement. » – Telle fut la réponse encourageante… Ainsi avons-nous même pu chanter la messe au sanctuaire marial du Gabon.

Pour la petite histoire, une religieuse, bien aimable, qui assistait à notre entrée dans le sanctuaire, semblait voir comme quelque chose d’insolite : son visage la trahissait… Elle se dirigea vers le père Supérieur pour lui glisser : « Ô que vous êtes nombreux ! C’est beau… ». En effet, bien vite, nos mille « tradi-nosaures » avaient rempli l’Eglise, d’autres étaient à l’extérieur faute de place… et ils chantaient, ils chantaient. Voilà ce qui était inhabituel pour notre aimable sœur. Comment ne pas témoigner notre gratitude à tous ceux qui nous ont prêté les lieux : nous avons aussi prié pour eux.

Quelques personnes, rencontrées sur place, ont assisté (peut-être pour la première fois de leur vie) à la messe de toujours : cette messe qui a fait tant de saints.

Le prédicateur a rappelé aux pèlerins (et peut être à ceux qui écoutaient dans les alentours) pourquoi il était nécessaire de recourir à la Vierge Marie, surtout dans ces temps difficiles où le mal semble triompher : pourquoi prier Marie ? Trois raisons nous y invitent :

1° Parce qu’elle est la seule créature qui a trouvé grâce auprès de Dieu: elle est donc la seule qui est capable de toucher le cœur de Dieu, de toute la Trinité – le Père ne lui a-t-Il pas confié son unique Fils ? Le Fils ne s’est-Il pas incarné dans son sein ? Le Saint-Esprit n’a-t-il pas façonné le corps du Sauveur, une seule et unique fois, dans son sein ? La Vierge Marie est unique dans son genre (sui generis)

2° Parce qu’elle est la Mère de Dieu : elle est aussi la seule capable de dire à Dieu, à son Fils : « Ils n’ont plus de vin. » Le vin de la Foi, le vin de la Charité, le vin de l’Espérance… Et seul son Fils, à sa voix, est capable de changer l’eau de nos misères, de nos péchés, en vin de… sainteté.

3° Parce qu’elle est enfin la Médiatrice de toutes les grâces : si Notre Seigneur est comparé au soleil (sol justitiae, le soleil de justice), Marie est l’unique rayon de soleil capable de transporter jusqu’à nous la vraie lumière de la Foi, la véritable chaleur de Charité…
Nos pèlerins, remplis de confiance en cette bonne Mère, ont pu déposer à ses pieds maternels, leurs couronnes de prières et d’intentions. Ils y ont même déposé, au témoignage de quelques-uns, leurs rancœurs, leur colère, etc.

Un moment de détente et le retour au prieuré des pèlerins fatigués mais si heureux !

Après la belle messe chantée, il fallait se revigorer par quelques boissons et aliments… car il fallait assurer le retour à la Mission, par le même chemin que l’aller, avec le même moyen de transport, à savoir nos jambes ! La fatigue n’a pas pu arrêter nos pèlerins de St Pie. Avec autant de dynamisme, d’entrain et d’enthousiasme… les pères, les frères, les sœurs et les fidèles de la Mission Saint-Pie-X, ont repris leurs chapelets, leurs feuilles de chants… priant, chantant, riant, dans un véritable esprit de famille… Ils ont regagné la Mission Saint-Pie-X, sise au quartier la Peyrie, aux alentours de 18h-18h15.

Ce fut une journée de grâce, certainement : pour nous ici et aussi pour vous, bien chers Amis et Bienfaiteurs de la Mission Saint-Pie-X du Gabon.

Merci pour vos prières, pour votre générosité, qui nous aident à gagner les âmes à Dieu par Marie : à faire grandir le royaume de Dieu ici-bas.

Avec notre bénédiction et l’assurance de nos prières quotidiennes,

Père Prudent BALOU YALOU, Prieur.

Gabon – Mission Saint-Pie X

Prieur : Abbé Prudent BALOU YALOU – 15/08/11

Mission Saint-Pie X
B.P.3870
Libreville
GABON
00 241 11 76 60 18

Gabon – Juvénat du Sacré-Coeur

Directeur : Abbé Christophe LEGRIER – 15/08/11

Juvénat du Sacré-Coeur
Primaire Saint-Joseph-de-Calasanz
& Collège Privé de LA MERCI
Quartier Rio – PK 5 – BP 2149
Libreville – GABON
00 241 11 72 18 66