logos-lpl-separator-blc

Une interview surprenante

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Interrogé dans une émission de télévision sur le cas de Vincent Lambert (L’Heure des pros du 22/05/2019 sur la chaîne CNews), un prêtre portant soutane a tenu des propos plus que surprenants.

Voici une transcription des propos échangés :

Le journaliste, Pascal Praud : « Vous trouvez que la mère doit davantage être écoutée que la femme ? »

Le prêtre : « Non, ce n’est pas une question de plus l’épouse que la mère ou la mère que l’épouse. Je dirais que les problèmes sont différents ».

Pascal Praud : « Il faut codifier en termes de loi. En Belgique par exemple, c’est la femme qui a le dernier mot ».

Le prêtre : « Que Rachel Lambert veuille refaire sa vie, moi, même en tant que prêtre, je dirais, si elle demande au pape François, qui est quand même le spécialiste des cas, je suis sûr que le pape François dira “Bon…” » (il ne termine pas la phrase).

On remarquera que le journaliste ne lui a pas posé une question piège ; c’est de lui-même que l’abbé répond sur un autre sujet. Sa référence au pape semble indiquer qu’il pense à la possibilité d’une rupture du lien conjugal dans ce cas qu’il juge extrême. D’ailleurs, les journalistes avec lesquels il parle sont surpris.

Pascal Praud : « Il y a une sorte de souplesse dans ce que vous dites ! ».

Un autre intervenant, Gérard Leclerc, s’offusque : « Je trouve que refaire sa vie, ce n’est pas l’objet » ; « Ne dites pas qu’elle fait ce choix-là pour refaire sa vie ».

Le prêtre insiste : « Je pense que pour elle, c’est un vrai sujet », et un peu plus tard : « on peut être quelqu’un de très bien et ne pas être un héros ».

Ce qui est la loi de l’Eglise, est-ce devenu pour ce prêtre, après Amoris Laetitia, un idéal réservé à une petite élite ?

Rappelons seulement ce que nous enseigne notre catéchisme, valable quel que soit le pape : « On dit que le mariage est indissoluble ou qu’il ne peut être brisé que par la mort d’un des époux, parce que Dieu l’a établi ainsi dès le commencement et que Jésus-Christ Notre-Seigneur l’a à son tour solennellement proclamé » (Catéchisme de Saint Pie X). Voilà qui est clair : mais pas assez original ?

Ce relativisme moral qui pointe est-il une opinion personnelle ou partagée dans l’Institut religieux dont il est membre ?

Sources :
– L’Heure des pros
du 22/05/2019 sur la chaîne CNews / Intervention sur le Forum Catholique / La Porte Latine du 23 mai 2019
– Vidéo sur Youtube à partir de la 16ème minute : .