logos-lpl-separator-blc

Belgique : en Flandres le nombre de prêtres, religieux et religieuses est en chute libre – 15 février 2018

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp


Les chiffres de la “Nouvelle Evangélisation” voulue par Vatican II

En 2017, la partie néerlandophone de la Belgique comptait encore 6 197 âmes consacrées, qu’il s’agisse de prêtres, de religieux ou de religieuses. Mais il y a 15 ans, ils étaient encore plus de 14 000. Et tout laisse croire que cette année, il y aura moins de 1 000 prêtres dans la région, en même temps que l’âge moyen de l’ensemble de cette population continue d’augmenter.

Il y a une centaine d’années à peine, la Flandre était avec la partie catholique des Pays-Bas l’un des principaux pourvoyeurs de missionnaires catholiques dans le monde et ses congrégations étaient florissantes. Ce temps est bien révolu, comme le montrent les statistiques les plus récentes publiées par la revue Kerk en Leven.

Sur les quelque 6 000 religieux qui restent, les deux tiers sont des femmes, et pour l’ensemble, on constate que la proportion de ceux qui ont plus de 75 ans dépasse désormais les 80 %. Les plus de 90 ans représentent même 15 % de l’ensemble. Seuls 5 % ont moins de 60 ans. Parmi les plus âgés, les missionnaires revenus mourir au pays gonflent les effectifs.

Quant à la relève, elle est absente. La Flandre comptait en 2017 trois novices dans ses ordres religieux, et une poignée à peine plus importante de religieux ayant prononcé des vœux temporaires : ils étaient cinq.

Voyant le relatif succès des “Églises du réveil” et autres évangélistes ou pentecôtistes, l’Église conciliaire a vainement tenté de réagir. Ainsi Benoît XVI a créé le «Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation» le 21 septembre 2010.

Quant à la brochure Métropolis 2012, qui contient 28 pages d’actions appelées «Chemins de Conversion», «Expérience de la Réconciliation», «Enseignement de la Foi», «Témoignage de Conversion»… – et dont la préface est de Mgr Léonard – elle s’intitule tout simplement «La nouvelle évangélisation»…

Au vu de l’évolution des cinquante dernières années, on peut conclure que le «retour du religieux» est très loin d’être une réalité en Belgique : baisse de la pratique, baisse de la croyance, baisse du sentiment d’être catholique, non compensée par la mise en place d’une “autre Église” voulue par le funeste Concile Vatican II.

Sources : RéinformationTV / JCR.be / Le soir.be / La Porte Latine du 15 février 2018