Le pape François a 90% de la curie contre lui, par Odon Vallet – 23 décembre 2014


Note de la rédac­tion de La Porte Latine :
il est bien enten­du que les com­men­taires repris dans la presse exté­rieure à la FSSPX
ne sont en aucun cas une quel­conque adhé­sion à ce qui y est écrit par ailleurs.

Odon Vallet, « spé­cia­liste » fran­çais des reli­gions, catho­lique pro­gres­siste paten­té, contri­bu­teur à la revue homo­phile Arcadie, a don­né un entre­tien au Journal du Dimanche [JDD], dans lequel il laisse per­cer son désar­roi face à la très forte oppo­si­tion à laquelle est confron­té le Pape François qu’il adule et chérit.

La Porte Latine

L’historien Odon Vallet ana­lyse les mots très durs du pape François envers la curie, le grou­pe­ment des per­son­na­li­tés influentes du Vatican. Lundi, le pape dres­sait une liste de 15 « mala­dies » qui ron­ge­raient l’intérieur du Saint Siège dont l’« Alzheimer spi­ri­tuel » et la « schi­zo­phré­nie exis­ten­tielle ». Odon Vallet, his­to­rien des reli­gions et auteur de Dieu et les reli­gions en 101 questions-​réponses (Albin Michel), y voit un pape iso­lé et affaibli. 

JDD – Comment expli­quer une telle dure­té du pape François envers les membres de la curie ?

Odon VALLET – Ses pro­pos sont effec­ti­ve­ment très durs. Le pape François parle de « pétri­fi­ca­tion men­tale » au sein de la curie. Depuis le der­nier synode (sur la famille, ndlr), le pape voit que ses adver­saires sont au cœur du gou­ver­ne­ment de l’Eglise. En par­ti­cu­lier, sans les nom­mer, les évêques amé­ri­cains , afri­cains et italiens.

Ces paroles traduisent-​elles une dif­fi­cul­té à mener les réformes qu’il a engagées ?

Rien ne laisse sup­po­ser qu’il arrive à faire ses réformes. J’estime qu’il a moins d’une chance sur deux de les mener à bien. La réforme du concile de Trente (XVIe siècle) a duré 18 ans et a requis six papes… Le pape François a 78 ans, son entre­prise pour réor­ga­ni­ser l’Eglise sera très dif­fi­cile. D’autant plus qu’il a 90% de la curie contre lui.

A l’inverse, il est très appré­cié par les fidèles…

Il est autant popu­laire en Europe qu’il est en dif­fi­cul­té avec ceux qui le côtoient. La popu­la­ri­té peut sus­ci­ter la jalou­sie. Rappelez-​vous la foule qui applau­dis­sait Jésus aux Rameaux et qui le conspuait le Vendredi saint.

Voyez-​vous dans ce dis­cours un pape accu­lé ou un chef qui cherche à affir­mer son autorité ?

Le pape François vient de l’école des jésuites. Ils prônent le dis­cer­ne­ment et la modé­ra­tion. Aujourd’hui, le sou­ve­rain pon­tife res­semble plu­tôt à un méde­cin de l’extrême. Je rap­pelle qu’il a déjà com­pa­ré l’Eglise à un hôpi­tal. Peut-​être aurait-​il inté­rêt à faire relire ses dis­cours par des gens plus diplo­mates, car ceux qui l’approuvent sur le fond, le désap­prouve sur la forme.

Mais contre qui se bat-​il ? Pourquoi est-​il si iso­lé au sein du Vatican ?

Lorsqu’il a été élu, il devi­nait mal les pro­blèmes de la curie. Ce qu’il a décou­vert va au-​delà de ses craintes. Même s’il a nom­mé des proches, il lui fau­drait 10 ou 12 ans pour ren­ver­ser les évêques en sa faveur. Le pro­blème de la curie est le même que celui de ce gigan­tesque bateau de croi­sière qui s’échoue sur les côtes ita­liennes. On peut ima­gi­ner que les car­di­naux et les évêques mettent une iner­tie telle dans les rouages du Vatican que François ne puisse rien faire. Ces pires enne­mis sont ceux qui l’encensent dans la foule.

A‑t-​il déjà per­du la bataille contre ses adver­saires en interne ?

En ce moment, il est en train de perdre. Le silence est d’or… et lui se met une caté­go­rie de per­sonnes à dos tous les jours avec ses décla­ra­tions. Si j’étais le pape François, je nom­me­rais un car­di­nal char­gé de dire du bien des gens et des­ti­né à mettre de l’huile dans les rouages plu­tôt que d’en jeter sur le feu.

Imaginez-​vous voir le pape François démissionner ?

Oui. Même s’il peut encore ren­ver­ser la ten­dance. Son dis­cours est peut-​être même une façon de dire « moi je veux mou­rir debout ».

Propos recueillis par Vincent Lenoir – leJDD.fr

Sources : JDD/​LPL