Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   Mgr Gerhard Ludwig Müller, un gardien de la Foi approprié ?, abbé Thierry Legrand - Novembre 2012

Accès aux aberrations liturgiques dues à Vatican II
Accès aux archives sur l'apologètique
Accès aux documents sur la disputatio sur La Porte Latine
Accès aux compromissions des hommes d'Eglise avec les ennemis du Christ
Accès à Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...

Mgr Gerhard Ludwig Müller, un gardien de la Foi
approprié ?, abbé Thierry Legrand - Novembre 2012

 

Une polémique s'est développée au sujet de la doctrine exprimée par le nouveau préfet de la congrégation pour la doctrine de la Foi : au sujet de la Transsubstantiation, de la Virginité perpétuelle de la Très Sainte Vierge et de l'appartenance à l'Eglise.

Sur les deux premiers textes du préfet (voir l'encadré ci-dessous), que l'on peut qualifier avec la meilleure intention possible au minimum d'ambigus, celui-ci a répondu dans un entretien à New Catholic Register (septembre 2012), par une fin de non recevoir (c'est décidément une habitude romaine que de nier purement et simplement qu'il y ait un problème au moins dans les expressions qu'ils utilisent pour exprimer ce qu'ils croient) : « il ne s'agissait pas tant de critiques que de provocations infondées visant à me discréditer, mais tout le monde peut lire ce que j'ai écrit dans son contexte et de manière systématique. Pourquoi aurais - je nié la doctrine de la transsubstantiation ou la virginité perpétuelle de Marie ? J'ai écrit des livres entiers en défense de ces doctrines. »

Je dois avouer ne pas avoir grande envie de lire les livres entiers de Mgr Müller. Je voudrais plutôt revenir sur ses propos d'octobre 2011 qui rejoignent ce que beaucoup croient maintenant dans l'Eglise officielle sur l'appartenance à l'Eglise depuis le concile Vatican II, et même avant lui, à la suite d'un Père Congar.

Dans la constitution Lumen Gentium de Vatican II, il est écrit que « c'est là l'unique Église du Christ, dont nous professons dans le symbole l'unité, la sainteté, la catholicité et l'apostolicité, cette Église que notre Sauveur, après sa résurrection, remit à Pierre pour qu'il en soit le pasteur (Jn 21, 17), qu'il lui confia, à lui et aux autres Apôtres, pour la répandre et la diriger (cf. Mt. 28, 18, etc.) et dont il a fait pour toujours la « colonne et le fondement de la vérité » (1Tim. 3, 15). Cette Église comme société constituée et organisée en ce monde, c'est dans l'Église catholique qu'elle subsiste ( subsistit in ), gouvernée par le successeur de Pierre et les évêques qui sont en communion avec lui, bien que des éléments nombreux de sanctification et de vérité se trouvent hors de sa sphère, éléments qui, appartenant proprement par le don de Dieu à l'Église du Christ, portent par eux - mêmes à l'unité catholique. »

Après 40 ans, ayant admis qu'il fallait au moins préciser l'expression « subsistit in » de ce texte conciliaire, en raison de son ambiguïté, la congrégation pour la doctrine de la Foi a donné le 29 juin 2007 des « réponses à des questions concernant certains aspects de la doctrine sur l'Eglise ». Ces réponses n'ont en rien éclairci le sujet comme le rappelait Mgr Fellay le 10 juillet de la même année : « la question est : Pourquoi utiliser l'expression "subsistit in" et non pas "est" ? Vous lisez la réponse et vous ne pouvez rien conclure. Ils disent que c'est "est" et qu'il y a identité entre l'Église du Christ et l'Église catholique et qu'il n'y a pas de changement de doctrine. Mais la phrase suivante est précisément un changement de doctrine. Alors ... C'est une contradiction. Dans son sermon à Écône (de 2007), Mgr Williamson soulignait que Rome dit que deux et deux font quatre, mais que parfois cela fait aussi cinq. Ce document en est une parfaite illustration. »

Pour Mgr Müller, il semble qu'il n'y ait pas besoin d'éclaircissement du « subsistit in », parce qu'il semble l'interpréter comme beaucoup d'autres avant lui, dans un sens qui n'a rien à voir avec la doctrine catholique . En effet, au cours d'un discours en l'honneur de l'« évêque » luthérien Johannes Friedrich, il a affirmé le 11 octobre 2011 : « Les chrétiens qui ne sont pas en pleine union avec l'enseignement, les sacrements et la constitution apostolico - épiscopale de l'Église catholique , sont eux aussi justifiés par la foi et le baptême, et pleinement incorporés dans l'Eglise de Dieu comme corps [mystique] du Christ . » Il y aurait donc une Eglise de Dieu, corps mystique du Christ, à laquelle sont incorporés les hérétiques et schismatiques, et l'Eglise catholique, une par « l'enseignement, les sacrements et la constitution apostolico - épiscopale » communs et avec laquelle ces mêmes hérétiques et schismatiques ne sont pas en pleine union. Malheureusement pour le préfet de la congrégation pour la doctrine de la Foi, cette distinction a été condamnée depuis longtemps, et Pie XII a rappelé dans l'encyclique Mystici Corporis la doctrine de l'Eglise sur ce sujet :

- Boniface VIII, Bulle Unam sanctam - 13 novembre 1302 : « Le Corps mystique dont le Christ est le chef est identique à l'Eglise hiérarchique catholique romaine ; les membres en sont ceux qui ont reçu le baptême, professent la même foi et le même culte et sont unis entre eux dans la même communion ; ces membres sont unis de plus par la soumission à un même chef visible qui est le successeur de saint Pierre et vicaire du Christ, le Pontife de Rome. »

- Pie XII, Encyclique Mystici Corporis § 22 – 29 juin 1943 : « Au sens plein de l'expression, seuls font partie des membres de l'Eglise ceux qui ont reçu le baptême de régénération et professent la vraie foi, qui, d'autre part, ne se sont pas pour leur malheur séparés de l'ensemble du Corps, ou n'en ont pas été retranchés pour des fautes très graves par l'autorité légitime. Tous, en effet, dit l'Apôtre, nous avons été baptisés dans un seul Esprit pour former un seul Corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit hommes libres (1Cor. 12, 13). Par conséquent, comme dans l'assemblée véritable des fidèles il n'y a qu'un seul Corps, un seul Esprit, un seul Seigneur et un seul Baptême, ainsi ne peut - il y avoir qu'une seule foi (Eph. 4, 5) ; et celui qui refuse d'écouter l'Eglise doit être considéré, d'après l'ordre du Seigneur, comme un païen et un publicain (Mt. 18, 17). Et ceux qui sont divisés pour des raisons de foi ou de gouvernement ne peuvent vivre dans ce même Corps ni par conséquent de ce même Esprit divin . Qu'on n'imagine pas non plus que le Corps de l'Eglise, ayant l'honneur de porter le nom du Christ, ne se compose, dès le temps de son pèlerinage terrestre, que de membres éminents en sainteté, ou ne comprend que le groupe de ceux qui sont prédestinés par Dieu au bonheur éternel. Il faut admettre, en effet, que l'infinie miséricorde de notre Sauveur ne refuse pas maintenant une place dans son Corps mystique à ceux auxquels il ne la refusa pas autrefois à son banquet (Matth. 9, 11 ; Marc 2, 16 ; Luc 15, 2). Car toute faute, même un péché grave, n'a pas de soi pour résultat - comme le schisme, l'hérésie ou l'apostasie - de séparer l'homme du Corps de l'Eglise [et donc le schisme, l'hérésie ou l'apostasie sépare du Corps mystique de l'Eglise]. Toute vie ne disparaît pas de ceux qui, ayant perdu par le péché la charité et la grâce sanctifiante, devenus par conséquent incapables de tout mérite surnaturel, conservent pourtant la foi et l'espérance chrétiennes, et à la lumière de la grâce divine, sous les inspirations intérieures et l'impulsion du Saint - Esprit, sont poussés à une crainte salutaire et excités par Dieu à la prière et au repentir de leurs fautes. »

On peut légitimement être inquiet au sujet de l'intégrité de la Foi de celui qui a été appelé à la tête de la congrégation destinée à la défendre et à la proclamer. Nous espérons franchement que Mgr Müller étant donné sa position,

Abbé Thierry Legrand

Extrait du Saint-Vincent n°1 de novembre 2012

 

Propositions de Mgr Müller sur la transsubstantiation et sur la virginité de Marie :

1ère proposition de Mgr Müller, sur la transsubstantiation : « En réalité, corps et sang du Christ ne signifient pas les parties physiques de l'homme Jésus pen- dant sa vie terrestre ou dans son corps glorieux, corps et sang signifient plutôt une présence du Christ à travers le signe médiateur du pain et du vin [ou : à travers le signe du pain et du vin comme medium]. En mangeant le pain et en buvant le vin, nous entrons dès à présent en communion avec Jésus - Christ. Déjà au simple plan des rapports entre êtres humains, une lettre a le pouvoir d'exprimer l'amitié entre deux personnes et d'illustrer et concrétiser aux yeux du destinataire l'affection de l'expéditeur ». ( Die Messe – Quelle christlichen Lebens , Augsburg St. Ulrich Verlag, 2002, p. 139)

Seconde proposition de Mgr Müller, sur la virginité de Marie : « Il ne s'agit pas de phénomènes qui s'écarteraient des caractéristiques physiologiques naturelles dans le processus de mise au monde (comme la non - ouverture des voies d'accouchement, la non - violation de l'hymen et l'absence des douleurs de l'enfantement); il s'agit de l'influence salvifique de la grâce rédemptrice du Sauveur sur la nature humaine, qui avait été 'blessée' par le péché originel. La profession de foi ne porte donc pas sur des détails somatiques qui seraient physiologiquement et empiriquement vérifiables. » ( Katholische Dogmatik für Studium und Praxis , Freiburg, 2003, p. 498)

 

 

A propos de Mgr Mûller

Déclaration de Mgr Gerhard Müller après la levée des excommunications des évêques de la FSSPX - 5 février 2009
Mgr Müller à la tête de la Congrégation pour la doctrine de la foi - 2 juillet 2012
L'objectif, c'est l'unité, qui inclut le magistère du Concile - Interview de Mgr Müller à Radio Vatican - 4 juillet 2012
Analyse de l'abbé Gaudron, prêtre de la FSSPX, à propos du positionnement de Mgr Gerhard Müller - 5 juillet 2012
Entretien en deux parties de Mgr Gerhard Müller à New Catholic Register - Septembre et octobre 2012
Mgr Müller à la radio NDR Kultur : "D'un point de vue pastoral, la porte est toujours ouverte"- 6 oct. 2012
Interpréter la Tradition à la lumière du concile Vatican II ?, abbé Thierry Legrand - Novembre 2012
A propos d'une déclaration de Mgr Müller sur le « schisme » de la Fraternité Saint-Pie X - 22 décembre 2013

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Catéchisme n° 73
Les principes généraux de la morale : les actes humains


Nouvelles parutions
Montgardin - Le Petit Echo de N-D
n° 42 : Voir le bien

Marie Reine des Coeurs nº 146 - Mon Coeur Immaculé sera ton refuge…, abbé Castelain
Courrier de Rome n° 600 - Analyse de l'héraclitéisme latent du pape François, Abbé R. de Sainte Marie
Nlle Calédonie - Le Flamboyant n° 36 - « Ecoutez, îles lointaines », Père Bochkoltz+
Lettre de Missions - Cardinal Sarah, Libre pensée, Egypte, Syrie, Madagascar, Mexique, Kenya, etc.
Foyers Ardents, Semeurs d'espérance !, par Marie du Tertre
Croisade du Rosaire - Le Lien n° 125 - Message délivré par Notre Dame à Fatima


Centenaire apparitions
19-20 août 2017 :
pèlerinage de la
Tradition à Fatima

Le livret du Pèlerin de Fátima


Vierge Pèlerine
24 juin au 1er juillet : Colmar, Mulhouse, Rougemont-le-Château et Cravanche
Le circuit dans le
District de France


Les camps d'été 2017
de la Tradition

Pour les garçons

de 8 à 14 ans,
du 2 au 8 juillet : Vox cantorum à La Peyratte

de 8 à 11 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 13 à 17 ans,
du 10 au 24 juillet
Moulins-Vichy

de 12 à 14 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 8 à 13 ans,
du 17 au 31 juillet
à Kernabat

du 30 juillet au 18 août à St-Bonnet
Le Château (42)

de 8 à 13 ans
du 1er au 17 août
à Unieux (42)

de 13 à 17 ans
du 10 au 24 août
au Portugal

de 14 à 17 ans,
du 5 au 21 août
Camp itinérant
à vélo Raid
Saint Christophe

de 16 à 25 ans,
Août 2017 - Camps d'été du MJCF : Tyrol, Pologne, Portugal, Bavière, République Thèque, Italie


Pour les filles
de 7 à 16 ans
du 6 au 15 juillet
en Bretagne

du 10 au 29 juillet
à St-Bonnet
Le Château (42)

de 15 à 18ans
du 12 au 22 juillet
à Will, en Suisse

de 7 à 16 ans
du 18 au 27 juillet
en Bretagne

A partir de 18 ans
du 7 au 11 août
stage de couture
à Ruffec (36)

A partir de 18 ans
du 4 au 8 septembre
stage de couture
à Ruffec (36)


Croisade du Rosaire
15 août 2016
au 22 août 2017

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 300 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Lundi 24 juillet 2017
06:16 21:39

  Suivez notre fil RSS