logos-lpl-separator-blc

12 et 13 mai 2017 : Jeux Olympiques des écoles 2017 à la Martinerie (36)

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Jeudi 11 mai à la Martinerie, arrivent dans la soirée toute une série de minibus et de cars en provenance des quatre coins de la France, jusqu’à très tard dans la nuit. Ce sont ainsi plus 300 élèves venus de sept écoles différentes qui se rassemblent pour la troisième édition des Jeux Olympiques des écoles de la Fraternité.

Le lendemain, dès 9h00, au son de la trompe inoubliable du frère Jean-Rémy, tous convergent vers le grand terrain de foot autour duquel se déroule la première épreuve : le relais 4 x 100 mètres. Chaque école encourage ses athlètes et déjà règne une saine ambiance de compétition et d’amitié. Après les premières courses de qualification, les relayeurs de Sainte- Marie remportent la finale des collégiens et ceux de Saint-Bernard, celle du lycée.

Sans perdre de temps, les équipes s’échauffent et sous la douce mais ferme houlette de M. Mangolf, le tournoi de foot commence. Toute la matinée les matchs de qualification se succèdent et pour le lycée ce sont Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle et Saint-Joseph qui composeront la finale tandis que Saint-Bernard et Saint-Joseph s’affronteront au collège.

Après un repas bien mérité, c’est avec des rêves pleins la tête que les différentes équipes se regroupent autour de Sébastien Zochetti pour recevoir les consignes de sécurité avant les matchs de rugby. Après de brèves explications et quelques démonstrations sur un cobaye de taille, les équipes s’échauffent et prennent place sur les terrains.


Grâce à un arbitrage de qualité, les matchs de qualification se déroulent dans un bel esprit de saine compétition où chacun tient à défendre avec courage les couleurs de son école. A nouveau, les écoles de Saint-Joseph et de St-Jean-Baptiste-de-la-Salle gagnent le droit de se rencontrer en finale au lycée comme au collège. En parallèle, de jeunes joueurs de tennis se rencontrent sur les courts. Et c’est L’Etoile-du-Matin qui remporte la coupe du lycée tandis que St-Joseph gagne celle du collège.

Au terme d’un après-midi de rugby, il n’est pas question de se reposer pour les collégiens, la trompe du frère les appelle avec autorité pour le tournoi de volley. Dans le magnifique gymnase de la Martinerie, les joueurs de Saint-Joseph s’imposent devant ceux de Saint-Michel et remportent une deuxième coupe pour leur école.

Enfin , le chapelet rassemble tous les joueurs dans la vaste chapelle qui s’avère presque trop petite. Puis vient l’heure du dîner où tous se restaurent en profitant des immanquables moules-frites. Sans tarder, le gymnase vibre à nouveau des cri des supporters. En effet, le tournoi de volley du lycée vient conclure la journée et les collégiens sont là pour encourager leurs aînés. Saint Jean-Baptiste-de-la-Salle s’impose et c’est bien fatigués, mais heureux, que tous gagnent les dortoirs.

Dès 6 H 30, tous sont debouts et se préparent pour la messe du 13 mai, pour célébrer le centenaire des apparitions de Notre-Dame à Fatima. Une chorale composée des chanteurs des différentes écoles embellit celle-ci.

Après le petit-déjeuner, les finales de football commencent et c’est Saint-Jean- Baptiste-de-la-Salle qui s’impose devant Saint-Joseph au lycée alors que Saint-Bernard l’emporte aussi contre Saint-Joseph au collège. Puis viennent enfin les finales de rugby. Le spectacle est au rendez-vous et le service d’ordre a du mal à contenir l’enthousiasme des spectateurs qui tendent à envahir le terrain. Au terme des petites finales, au lycée, Saint-Michel et l’Etoile-du-Matin se quittent sur un match nul, tandis qu’au collège Sainte-Marie s’impose face à Saint-Michel-Garicoïtz.

Puis, pour les grandes finales Saint-Joseph et Saint-Jean- Baptiste-de-la-Salle s’affrontent au lycée et au collège. Au terme d’un match très serré, les lycéens de Saint-Joseph s’imposent après un essai transformé en toute fin de partie. En revanche, au collège, c’est Saint-Jean-Baptiste qui l’emporte.

Après la traditionnelle photo de groupe, les douches et les ménages, M. l’abbé de Villemagne distribue les récompenses dans le théâtre. Les vainqueurs sont félicités, les organisateurs remerciés et tous se quittent dans une ambiance amicale avec, en prime, de petits cadeaux offerts par les sponsors du tournoi. Sur les parking on se dit « au revoir » et surtout « à l’année prochaine ! ». Ces deux belles journées achevées, le frère Jean-Rémy, peut enfin reposer sa trompe sur la cheminée de sa chambre, où elle attendra jusqu’à l’année prochaine.

Sources : La Martinerie / La Porte Latine du 9 juin 2017

Montierchaume

La Martinerie - Route départemantale 96, 36130, Montierchaume