Le silence en réponse à la confusion et à la division ?

Le silence est la seule réponse qu’ont reçue, à ce jour, les quatre car­di­naux qui ont adres­sé au sou­ve­rain pon­tife, le 19 sep­tembre 2016, une demande d’éclaircissement sur l’exhortation post-​synodale Amoris læti­tia.

Le car­di­nal Carlo Caffarra, un des signa­taires de cette lettre au pape, a récem­ment expli­qué le sens de cette demande par la confu­sion actuelle qui entraîne une divi­sion crois­sante par­mi tous les catholiques :

« Ces der­niers mois ont vu, sur des ques­tions fon­da­men­tales qui concernent l’économie sacra­men­telle (mariage, confes­sion et eucha­ris­tie) et la vie chré­tienne, cer­tains évêques dire A et d’autres le contraire de A, avec l’intention d’interpréter cor­rec­te­ment les mêmes textes ». Dès lors, « la divi­sion, qui existe déjà dans l’Eglise, est la cause de la lettre, pas son résultat ».

Le der­nier film de Martin Scorsese s’intitule Silence. C’est l’histoire de jésuites confron­tés au mar­tyre lors de la per­sé­cu­tion des catho­liques au Japon, au XVIe siècle. Ce film, comme le roman dont il s’inspire, ne parle pas du mar­tyre, mais du moyen de l’éviter : l’apostasie. – En 2003, Jean-​Paul II dans l’exhortation post-​synodale Ecclesia in Europa par­lait d’« apos­ta­sie silen­cieuse » pour décrire l’état de déchris­tia­ni­sa­tion des socié­tés occidentales.

Le car­di­nal Caffarra a affir­mé pour ses confrères et lui, qu’en adres­sant ces dubia au pape, ils ne vou­laient pas être comme les « chiens muets » que dénonce le pro­phète Isaïe :

« Ce sont des chiens qui ne peuvent pas aboyer ; ils rêvent, ils se couchent, ils aiment à dor­mir » (Is. 56, 10). Et le pré­lat ita­lien d’ajouter qu’ils ne pou­vaient gar­der le silence, parce qu’« il s’agit de ques­tions d’une extrême impor­tance pour la vie de l’Eglise et pour le salut éter­nel des fidèles ».

Abbé Alain Lorans, prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-​Pie X

Sources : Dici du 20 jan­vier 2017

FSSPX