logos-lpl-separator-blc

2 février 2015 – Nouvelles de l’appel des dominicaines cloîtrées : encore… 14 cellules !

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

– 20 janvier : plus que 14 cellules
– 15 février : plus que 12 cellules
– 2 mars : plus que 10 cellules
– 30 mars : plus que 9 cellules
– 20 avril : plus que 7 cellules
– 8 mai : plus que 5 cellules
– 18 juin : plus que 4 cellules
– 29 juillet : plus que 3 cellules

Accès à notre dossier “Les moniales dominicaines fondent et …elles ont besoin de votre aide”
Janvier 2015 – Aux dominicaines cloîtrées : 15 cellules pour le 15 août ?

L’étage sous le toit sera transformé en quatre cellules, avec chacune sa lucarne. Au rez-de-chaussée,
à côté de la lingerie, l’aménagement de deux cellules nécessitera également l’ouverture de fenêtres.

Encore… 14 cellules !

Grâce à ceux qui se sont manifestés par une offrande auprès des moniales, une cellule du futurMonastère de l’Immaculée, est déjà réalisable. Un vrai merci à eux !

Et le bon Dieu, qui ne se laisse jamais dépasser en libéralité, leur a de son côté envoyé encore une vocation !.

Pour la suite, si tous ceux qui visitent ce site se mobilisent, si peu que ce soit, pour permettre aux moniales l’achat d’une fenêtre ou d’une poignée de porte, d’une robinetterie ou d’un lavabo, d’une gaine électrique ou d’interrupteurs, d’un escalier ou de quelques lames de plancher, ou le contenu d’une bétonnière en vue de couler un sol…, de la sorte, les religieuses pourront venir à bout des travaux pour lesquels elles-mêmes travaillent dur. Soutenons-les. Aidons-les.

Leur prière de toute gratitude est à chacun de vous, en l’Immaculée.

Nous continuerons de vous tenir au courant, dès l’obtention des fonds pour une nouvelle cellule.

Les Soeurs du Monastère, ce 2 février 2015, en la fête de la Présentation de Jésus et de la Purification de la Notre Dame

Comment aider les moniales dominicaines contemplatives ?

Les Dominicaines Contemplatives

Monastère Saint-Joseph
10, avenue Jeanne-de-Laval
49240 Avrillé
FRANCE

02 41 69 69 65 [Fax]

Nées voici huit siècles, les filles de saint Dominique, éprises de la Vérité, vivent cachées en Dieu et dans le rosaire de Marie pour le salut de toutes les âmes. Une même vie contemplative unit les moniales choristes et converses.
Entretien avec Mère Marie-Emmanuel – Un cloître dominicain scandale de l’inutilité ? Fideliter n° 204 de novembre-décembre 2011