logos-lpl-separator-blc

Mgr Raffin : « Les traditionalistes se trompent de siécle »

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Sauf avis contraire, les articles, coupures de presse, communiqués ou conférences
que nous publions ici n’émanent pas des membres de la FSSPX et ne peuvent donc être considérés comme reflétant la position officielle de la Fraternité Saint-Pie X

Perepiscopus du 17 novembre 2009

Interrogé le 11 novembre dans le Républicain Lorrain, Mgr Raffin, évêque de Metz a répondu aux questions :

« Que pensez-vous de ceux qui fréquentent la messe en latin, à Metz-Plantières, le dimanche ?

Ce sont des catholiques plutôt jeunes qui, dans leur majorité, ne sont pas Mosellans. Il y a beaucoup de militaires, de jeunes familles, qui ont demandé à profiter des possibilités offertes par Benoît XVI d’assister à une messe en latin selon l’ancien rite. La règle est qu’ils doivent constituer un groupe stable aux effectifs pas dérisoires. En réalité, c’est un groupe stable, en dehors des vacances scolaires où ils partent… Ce n’est pas grand-chose en soi.

Vous irez les voir ?

Je n’y vais pas et je n’ai pas l’intention d’y aller.

Comment les appelez-vous ? Traditionalistes ? Néo-traditionalistes ?

[…] ce sont essentiellement des jeunes qui idéalisent un passé qu’ils n’ont pas connu. Moi, je pense qu’ils se trompent de siècle. »

Mgr Pierre Raffin a 71 ans et il s’était fait remarquer en 2004 en organisant un concert électronique dans sa cathédrale… Il faudra lui signaler que nous ne vivons plus dans les années 1970 et que nous avons effectivement changé de siècle.

In Perepiscopus du 17 novembre 2009