Accueil    Sommaire    Ordo    Lieux de culte    Catéchisme    Vidéos    Nous aider    Dons en ligne    Liens des sites FSSPX    Contact    Rechercher    Privé 

Les insolites de LPL

   A propos des sacres - Conclusion : quelle doit être notre attitude ? - Abbé F-M Chautard - Juin 2008

Accès au dossier spécial "20 après les sacres"
Accès aux archives des textes officiels du district de France
Vatican II - Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...

 

A propos des sacres - Conclusion : quelle doit être
notre attitude ? - Abbé F-M Chautard - Juin 2008

Le Chardonnet n° 239 de juin 2008 [1]


Abbé François-Marie Chautard

 

A la lumière des questions soulevées et des réponses apportées, la conclusion porte sur deux aspects corrélatifs :
- les conclusions théoriques :
- les applications pratiques.

 

I – Les leçons des 20 dernières années :

  1. Les sacres étaient le moyen nécessaire pour assurer la pérennité de la Tradition, de sa survie et de son intégrité doctrinale particulièrement :
    1. Pour assurer librement les ordinations et par là le développement de la Tradition sans devoir obtenir de Rome des évêques au cas par cas au prix de concessions doctrinales ;
    2. Pour assurer la validité des sacrements de confirmation et d’extrême-onction ;
  2. Le ralliement des instituts Ecclesia Dei montre a posteriori par :
    1. Les déviations doctrinales ;
    2. La division créée ;

Qu’on ne peut se mettre sous l’autorité d’une structure infestée de modernisme sans être soi-même gangrené par le modernisme ambiant cette solution était vouée à l’échec.

3.   Rome n’a pas changé.

 

II – Les applications pratiques

Les applications pratiques entraînent trois questions :
- quelle doit être l’attitude actuelle de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X vis-à-vis de Rome ?
- quelle doit être notre attitude vis-à-vis des ralliés ?s
- quelle doit être notre attitude personnelle dans cette crise de l’Eglise ?

L’attitude de la Fraternité Saint-Pie X relativement à Rome

A cette première question, la réponse nous est clairement donnée par le supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X, S.E. Mgr B. Fellay :

« (…) rien n’a changé dans la volonté de Rome de poursuivre les orientations conciliaires, malgré quarante années de crise, malgré les couvents dépeuplés, les presbytères abandonnés, les églises vides. Les universités catholiques persistent dans leurs divagations, l’enseignement du catéchisme reste une inconnue alors que l’école catholique n’existe plus comme spécifiquement catholique : c’est devenu une espèce éteinte…
Voici pourquoi la Fraternité Saint-Pie X ne peut pas ‘signer d’accord’. Elle se réjouit franchement de la volonté papale de réintroduire le rite ancien et vénérable de la sainte Messe, mais découvre aussi la résistance parfois farouche d’épiscopats entiers. Sans désespérer, sans impatience, nous constatons que le temps d’un accord n’est pas encore venu. Cela ne nous empêche pas de continuer d’espérer, de continuer le chemin défini dès l’an 2000. Nous continuons de demander au Saint-Père l’annulation du décret d’excommunication de 1988, car nous sommes persuadés que cela ferait le plus grand bien à l’Eglise et nous vous encourageons à prier pour que cela se réalise. Mais il serait très imprudent et précipité de se lancer inconsidérément dans la poursuite d’un accord pratique qui ne serait pas fondé sur les principes fondamentaux de l’Eglise, tout spécialement sur la foi. »(1).

Dès lors, la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X continue, d’une part, son travail apostolique aux quatre coins de l’univers et, d’autre part, son ministère critique, œuvrant par là au retour de Rome à la Tradition de l’Eglise.

Notre attitude vis-à-vis des ralliés

Compte tenu des graves déviances doctrinales desdits instituts, trois mesures semblent s’imposer :

1 - Ne pas assister aux messes de ces derniers (2) comme le rappelait Mgr Lefebvre ainsi que M. l’abbé de Cacqueray (dans un passage portant davantage sur les messes Motu proprio):

« N’estimons pas que notre formation, même bonne, nous place au-dessus de ces dangers : d’autres, et en grand nombre, n’y ont pas résisté. Il me semble que l’histoire des sociétés qui dépendent de la commission Ecclesia Dei démontre éloquemment qu’il est hélas possible, après l’adoration du Christ couronné par la liturgie, d’assister à son découronnement par la prédication. Je ne veux pas dire que l’on perd la foi en écoutant, une fois en passant, un sermon imprégné des erreurs modernes. Cependant, il est bien nécessaire d’avoir conscience des trois points suivants :
- Tout d’abord, l’humilité d’une âme doit naturellement l’incliner à se défier d’elle-même et à ne pas prendre le risque de se laisser troubler ou déstabiliser.
- Même si elle pense qu’elle ne risque rien, elle doit cependant mesurer ce qu’elle n’a sans doute pas reçu et qu’elle aurait pu recevoir en assistant à la messe dans une chapelle où l’enseignement doctrinal est vraiment communiqué.
- Il lui faut également se rappeler que les hommes sont enclins à se rassurer au sujet de ce qu’ils peuvent faire ou ne pas faire en regardant ce que font les autres, surtout s’ils leur portent une certaine estime. C’est ainsi. De la permission que l’un prend pour lui-même, il résulte que d’autres font de même et l’effet s’en trouve multiplié. Et si l’on estime son esprit suffisamment acéré pour trier et ne conserver que la vérité, en sera-t-il de même pour ceux que l’on aura entraînés dans son sillage ? »(3).

2 - Eviter absolument les mariages avec des ralliés convaincus  comme l’explique M. l’abbé Bourrat car

« minimiser les divergences sur la fidélité à la Tradition de l’Eglise, considérer que la défense du combat de la Tradition se limite à la messe en latin, atténuer les conséquences pratiques, au sein du foyer, des  divergences doctrinales du combat mené par la Fraternité St-Pie X et celui des mouvements Ecclesia Dei (pour schématiser), c’est préparer au sein même de la famille et chez les enfants des divisions et des contradictions qui se résoudront généralement au profit d’un abandon de la position vraiment catholique, toujours plus difficile à tenir qu’un compromis d’esprit libéral. Tout cela pour éviter des fissures dans le mariage (amour mutuel) au détriment de la fidélité de la foi (éducation des enfants). Autrement dit, pour préserver la fin seconde, on mettra en péril la fin première »(4).

3 - Ce qui suppose d’éviter des liens d’amitié trop grands où les familles pourraient relativiser les graves divergences doctrinales existantes.

 

III – Notre attitude personnelle

Au-delà de la formation qu’il faut transmettre inlassablement, il reste que la réponse à la crise est une vie chrétienne fervente et hardie que les obstacles dressés par la crise dans l’Eglise ne doit pas abattre mais susciter comme le rappelait M. l’abbé de Cacqueray :

 « Toute hérésie, par les attaques qu’elle dirige contre un dogme, engendre chez les catholiques les plus aimants de leur foi un mouvement instinctif à se grouper autour de lui pour le défendre, et les amènent ainsi à l’approfondir et à s’en nourrir. Il en résulte que les orientations spirituelles des âmes se trouvent nécessairement sous l’influence des luttes menées par l’Eglise contre les erreurs du temps. Leur sanctification ne s’opère pas dans une sorte d’isolement spirituel de l’époque où elles vivent mais dans un engagement intérieur, souvent très douloureux, à s’unir profondément aux mouvements les plus intimes de la défense de l’Église et de sa vie militante. Et ce n’est qu’au prix de l’acceptation d’une telle posture que les âmes s’élèvent »(5).

Fin du dossier spécial extrait du chardonnet n° 239 de juin 2008

 

Notes

(1) Lettre aux amis et bienfaiteurs, n°72, 14 avril 2008.
(2) N'oublions pas que les parents du saint curé d'Ars n'assistaient pas à la messe saint Pie V de leur curé jureur qui lui, n'avait légitimé ni Assise ni la nouvelle messe ni Vatican II mais la constitution civile du clergé, qui, pour grave qu'elle était, n'atteignait pas le degré de blasphème d'Assise.
(3) Lettre aux amis et bienfaiteurs n°71, décembre 2007, p. 22.
(4) Cours personnel.
(5) Lettre aux amis et bienfaiteurs n°71, décembre 2007, p. 5.

 

 

[1) Pour s'abonner au Chardonnet :

M. Eric Brunet
Le Chardonnet
23, rue des Bernardins
75005 Paris

Chèque à l'ordre : Le Chardonnet (22 € l'abonnement simple, 30€ de soutien pour 10 numéros par an : le formulaire se trouve au dos de chaque Chardonnet)

 

 

  Recevez par email nos mises à jour


Messes Océan Indien
Madagascar
La Réunion
Île Maurice


Nouvelles parutions
Courrier de Rome
Trois commentaires sur l'entretien du pape François à Avvenire, Pr. P. Pasqualucci

Lettre de l'Institut
Saint-Pie X : Homo
hebetus, abbé Chautard

Lettre à nos frères prêtres n° 73 - La question du célibat sacerdotal, trésor spirituel de l'Église catholique
Foyers Ardents n° 3
Vous êtes porteurs
d'un précieux témoignage,
par le Père Joseph

La Malle aux Mille Trésors n° 57 de
mai-juin 2017

N-D d'Aquitaine
La prière est la clé
de notre clairvoyance,
abbé Amaury Graff


Catéchisme n° 69
La vie eternelle
(1ère partie)


XII° UDT FSSPX
12 au 16 août 2017
Servir la chrétienté
aujourd'hui


Les camps d'été 2017
de la Tradition

Pour les garçons

de 8 à 14 ans,
du 2 au 8 juillet : Vox cantorum à La Peyratte

de 8 à 11 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 13 à 17 ans,
du 10 au 24 juillet
Moulins-Vichy

de 12 à 14 ans,
du 10 au 26 juillet
Camp Saint-Pie X
dans les Vosges

de 8 à 13 ans,
du 17 au 31 juillet
à Kernabat

du 30 juillet au 18 août à St-Bonnet
Le Château (42)

de 8 à 13 ans
du 1er au 17 août
à Unieux (42)

de 13 à 17 ans
du 10 au 24 août
au Portugal

de 14 à 17 ans,
du 5 au 21 août
Camp itinérant
à vélo Raid
Saint Christophe


Pour les filles
de 7 à 16 ans
du 6 au 15 juillet
en Bretagne

du 10 au 29 juillet
à St-Bonnet
Le Château (42)

de 15 à 18ans
du 12 au 22 juillet
à Will, en Suisse

de 7 à 16 ans
du 18 au 27 juillet
en Bretagne

A partir de 18 ans
du 7 au 11 août
stage de couture
à Ruffec (36)

A partir de 18 ans
du 4 au 8 septembre
stage de couture
à Ruffec (36)


Centenaire apparitions
19-20 août 2017 :
pèlerinage de la
Tradition à Fatima

Circuit de la Vierge
Pèlerine en France

Place de bus pour le retour du pèlerinage


Croisade du Rosaire
15 août 2016
au 22 août 2017

Rome et la FSSPX : sanctions, indults, Motu proprio, levée des excommunications, discussions doctrinales...
La Porte Latine a fait la recension de plus de 1 300 textes concernant la crise de l'Eglise et ses conséquences sur les rapports entre Rome et la FSSPX.On peut prendre connaissance de l'ensemble ICI


Carte de France des écoles catholiques de Tradition
La Porte Latine vous propose la carte de France des écoles de Tradition sur laquelle figurent les écoles de garçons, de filles et les écoles mixtes. Sont mentionnées les écoles de la FSSPX et des communautés amiesVoir ICI


Intentions de la Croisade Eucharistique pour 2017
La Fraternité Sacerdotale Saint Pie X se propose de reconstituer en son sein une Croisade Eucharistique des Enfants, restaurant ainsi ce qui fût autrefois une oeuvre impressionnante tant par sa mobilisation que par son rayonnement spirituel.Tous les renseignements sur la Croisade ICI



Mardi 23 mai 2017
06:01 21:35

  Suivez notre fil RSS