logos-lpl-separator-blc

Épiphanie et Contre-Épiphanie

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Sermon inédit de Mgr Lefebvre prononcé en la solennité de l’Épiphanie le 11 janvier 1987 à Ecône.

Dans ce sermon, Mgr Lefebvre explique que l’Epiphanie, ou Théophanie, veut dire la « manifestation de Dieu ».

Résumé

Pax romana contre Pax christiana

Mgr Lefebvre s’attache à montrer la différence entre la Pax romana, la paix romaine d’Auguste, celle du monde, et la Pax christiana, la paix chrétienne.

Les mages et les apôtres, ont cru à la manifestation de Notre-Seigneur Jésus-Christ, seul Sauveur : ils ont eu la foi. Par le baptême, par son Sacrifice, par son Eucharistie, Jésus va diviniser les âmes, leur apprendre ce que c’est que la vérité, la vertu, la sainteté. Le monde va être complètement transformé sous l’influence de Jésus-Christ et de sa sainte Église, les âmes vont abandonner, dans la mesure où elles le peuvent, leurs vices, leur impiété, leur attachement à l’erreur, aux choses d’ici-bas.

La Pax christiana c’est l’ordre de Notre-Seigneur dans les âmes, dans les familles, dans les villages, dans la Cité. Pendant des siècles, Jésus-Christ a été vraiment le Roi, le Roi révéré de ce monde, et son Église était Reine, son Épouse Mystique. Ah, si les hommes avaient compris, s’ils avaient écouté, comme le monde serait heureux, comme le monde serait l’antichambre du Ciel, comme il vivrait dans la paix.

Une lutte à mort

Devant ce programme se dresse l’image de Satan, lui qui régnait dans le monde avant que Jésus vienne lui ravir son empire. C’est la lutte à mort, mort aux chrétiens. Les rois mages ont manifesté leur foi : le sang des petits innocents coulera, parce qu’on a cru en Notre-Seigneur Jésus-Christ. Jésus vient au bord du Jourdain, l’Esprit-Saint est apparut, le Père l’a désigné comme le Sauveur du monde : la tête de Jean-Baptiste tombera. Satan croit triompher, il a fait attacher Jésus au gibet de la Croix, et voilà que Notre-Seigneur ressuscite. Ce combat continuera partout, durant les trois premiers siècles le sang coulera. Les fausses religions s’élèveront violemment. Le triomphe n’est pas acquis pour Satan, alors il va ensuite s’attaquer aux esprits, il va les détourner de la foi, faire pénétrer les hérésies et les schismes, mais l’Eglise demeure toujours forte, puissante contre les erreurs, elle défend sa foi jusqu’à la mort s’il le faut.

Satan a inventé maintenant autre chose, il va détruire la Chrétienté elle-même dans ce qu’elle a de plus fondamental, dans la racine de sa foi. Désormais il va répandre dans l’Eglise et par l’Eglise, que le salut en Jésus-Christ n’est pas indispensable, que Jésus-Christ est une option. C’est la foi elle-même toute entière qui est mise en question, vous pouvez choisir la religion que vous voulez pour vous sauver. La religion catholique doit respecter les autres, voilà où l’on en est arrivé. C’est une contre-Epiphanie.

L’Epiphanie est un programme pour nous, c’est la vie du chrétien. La foi, le baptême, le Sacrifice de Jésus-Christ sont notre étoile dans l’époque actuelle. Manifestons notre foi, jusqu’à l’effusion de notre sang s’il le faut, à la suite de tous ceux qui ont été les témoins de Jésus-Christ.

Le sermon

Mgr Marcel Lefebvre

Fondateur de la FSSPX

Mgr Marcel Lefebvre (1905-1991) a occupé des postes majeurs dans l’Église en tant que Délégué apostolique pour l'Afrique francophone puis Supérieur général de la Congrégation du Saint-Esprit. Défenseur de la Tradition catholique à partir du concile Vatican II, il fonde en 1970 la Fraternité Saint-Pie X et le séminaire d'Écône. Il sacre pour la Fraternité quatre évêques en 1988 avant de rendre son âme à Dieu trois ans plus tard. Voir sa biographie.