logos-lpl-separator-blc

Que penser de l’inculturation ? (audio)

Telle fut la question posée par des jeunes du MJCF à Mgr Lefebvre lors d’une conférence le 12 mars 1989 à Montrouge. Celui-ci leur répondit tout simplement en livrant son expérience de missionnaire en Afrique (durant 28 ans : de 1932 à 1945 et de 1947 à 1962). Des aventures très animées, narrées avec humour et bonne humeur !

L’inculturation est un terme qui désigne l’adaptation des rites, de la discipline et de l’enseignement de l’Eglise aux cultures des peuples païens qu’elle évangélise, ceci au détriment de sa Tradition. Selon cette théorie le missionnaire, au lieu d’attirer directement à Jésus-Christ, doit se « convertir » aux coutumes locales en espérant ainsi que les autochtones accepteront, à leur manière, la foi catholique. Cette théorie promue après le concile Vatican II, bien loin de porter des fruits salutaire pour les âmes, a conduit à la régression massive des missions dans le monde, à l’affaiblissement de la foi, ainsi qu’au retour de nombreuses pratiques païennes souvent mêlées d’immoralité.

Image : Le Père Marcel Lefebvre avec l’abbé François N’dong, son vicaire (futur évêque d’Oyem), et des paroissiens de la mission Saint-Paul à Donguila (Gabon). Photo prise entre 1940 et 1943.

Fondateur de la FSSPX

Mgr Marcel Lefebvre (1905-1991) a occupé des postes majeurs dans l’Église en tant que Délégué apostolique pour l’Afrique francophone puis Supérieur général de la Congrégation du Saint-Esprit. Défenseur de la Tradition catholique lors du concile Vatican II, il fonde en 1970 la Fraternité Saint-Pie X et le séminaire d’Écône. Il sacre pour la Fraternité quatre évêques en 1988 avant de rendre son âme à Dieu trois ans plus tard. Voir sa biographie.
Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
fraternité sainte pie X

Articles en relation

Dimanche 24 octobre