logos-lpl-separator-blc

Apparition de Notre-Dame de Toute Aide à Querrien le 15 août 1652

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

C’était le 15 août 1652, à Querrien en Bretagne… Une toute jeune bergère âgée de 12 ans, sourde et muette de naissance, Jeanne Courtel, qui vécut de 1641 à 1703, récitait son chapelet. Soudain, la Vierge Marie lui apparut et demanda à être honorée en ce lieu. Tout aussi soudainement, jeanne entendit et parla normalement…

Histoire des apparitions

Le jeudi 15 août 1652, dans la soirée, vers les six heures, la Vierge Marie est apparue à Jeanne Courtel, jeune bergère de onze ans et demi, sourde et muette, qui gardait ses moutons au pré des Fontenelles. Lui demandant un agneau, elle la fit parler, la guérissant de sa double infirmité. Dans les jours qui suivirent, elle lui manifesta le désir qu’une chapelle soit construite au centre de Querrien pour qu’on vienne y prier en foule.

Le 20 août 1652, la statue sculptée par Saint Gall est retrouvée dans la mare. En septembre de cette même année 1652, Monseigneur Denis de La Barde, évêque de Saint-Brieuc, authentifie l’apparition. Le 20 septembre la première pierre de la chapelle est posée.

Le joli dialogue entre Notre-Dame de Toute aide et Jeanne Courtel

Lorsque le 15 août 1652, la Vierge Marie apparaît à Jeanne Courtel, le premier dialogue de la petite sourde-muette a été le suivant :
– Charmante bergère, donne-moi l’un de tes moutons.
– Ces moutons ne sont point à moi… ils sont à mon père.
– Retourne voir tes parents… et pour moi demande un agneau.
– Mais qui gardera mon troupeau ?
– Moi-même, je garderai tes moutons !

La petite serait retourné vivement chez ses parents où tout le monde aurait été abasourdi de l’entendre parler :
– Mon père, une dame est venue me voir, et elle m’a demandé un de vos agneaux.
– Ah! ma fille, si cette Dame t’a rendu la parole, nous lui donnerons tout le troupeau.
– Elle a dit aussi qu’il fallait fouiller la mare pour retrouver son image enfouie et perdue il y a des siècles.
– Et que t’a-t-elle demandé d’autre ?
– Elle dit qu’elle est la Vierge Marie, et qu’il faut lui construire une chapelle au milieu du village pour que les pèlerins puissent venir en foule pour l’honorer.
– Si tu dis vrai, nous demanderons à l’évêque de nous permettre de lui construire un sanctuaire.

Prières à Notre-Dame de Toute Aide

1 – Je mets mon espoir en Vous, Jamais vous ne refusez votre secours à ceux qui vous implorent avec confiance. N’exercez-vous pas sur le Cœur de votre Divin Fils, une toute puissance d’intercession ? N’avez-vous pas choisi cette colline de Querrien, sanctifiée par votre dévot serviteur Saint Gall, pour lieu de votre apparition glorieuse ? N’avez-vous pas convié le peuple à y venir en foule ? N’avez-vous pas manifesté votre puissance par des merveilles de grâce et de bonté ? Ecoutez mon humble prière, Ô bonne Notre Dame de Toute Aide : guérissez-moi de toute misère du corps et de l’âme. Fortifiez ma foi et accroissez ma charité, afin que, confiant en votre pouvoir, je vous retrouve un jour, dans la gloire du paradis, au côté de votre Divin Fils, Notre Seigneur Jésus Christ qui vit et règne avec le Père et le Saint Esprit dans les siècles des siècles. Amen

2- Sainte Vierge Marie, Notre Dame de Toute Aide, Nous venons aujourd’hui près de vous à Querrien. Nous venons de tous les villages de notre terre bretonne et des pays les plus lointains. Nous vous rencontrons en ces lieux où Saint Gall annonça la Bonne Nouvelle de Jésus-Christ. Au milieu de nous, vous avez guéri une enfant infirme et pauvre. Sainte Mère de Dieu, daignez nous obtenir la grâce d’un cœur simple pour oser appeler Dieu notre père, la grâce d’un cœur pauvre pour partager la joie de nos frères, la grâce d’un cœur fort pour porter la souffrance et résister au mal. Nous venons en pèlerins, Ô Marie, Indiquez-nous le chemin qui conduit à Jésus. Amen