logos-lpl-separator-blc

Décembre 2014 – Nouvelles des travaux et de la vie des bénédictines de Perdéchat

Partager sur print
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp

Chers amis,

Beaucoup d’entre vous nous demandent d’où vient le titre de notre Monastère : « Notre-Dame de Toute Confiance ». Il a été choisi par notre fondatrice, Mère Gertrude de Maissin (1914-2005), qui avait été Supérieure de l’Abbaye de Faremoutiers de 1956 à 1969. Ayant été « remerciée » en raison de ses idées traditionnelles, elle supporte sur place encore quelques années les nouveautés conciliaires, puis se voit contrainte de partir quand l’office en français est introduit en 1978. Après moult vains essais de rejoindre une communauté plus traditionnelle, les prêtres de Saint-Nicolas lui conseillent d’aller voir Mgr Lefebvre à Ecône. Celui-ci l’encourage à fonder.

C’est donc à Ecône que lui est venue l’idée du titre de notre monastère, à cause de la statue nommée « Notre-Dame de Tout Pouvoir » (au fond d’un couloir à Ecône à l’époque). Un peu plus tard, pendant une messe, elle fait passer un billet à la soeur oblate qui l’accompagnait dans ses pérégrinations : « Le monastère s’appellera Notre-Dame de Toute Confiance ». Il fallait vraiment que ce soit important pour que Mère Gertrude fasse passer ce billet pendant la messe, ce qui ne se fait pas en principe !

Il restait à choisir la fête patronale : ce fut le 22 août qui fut élu, fête du Coeur Immaculé de Marie, en raison de l’Introït : « Adeamus cum fiducia ad tronum gratiae », « Approchons-nous avec confiance du trône de la grâce » Hébreux 4, 16.

Le 22 août 1980, notre monastère fut consacré au Coeur Immaculé de Marie. En la fête du Christ-Roi 1996, il fut consacré aussi au Sacré-Coeur de Jésus. A Lui aussi sera dédiée notre future église. Nous pouvons donc dire, à l’exemple de Mère Marie Cronier (fondatrice de Dourgne), que nous sommes les « Bénédictines du Coeur de Jésus et du Coeur de Marie », ces deux coeurs en qui nous devons mettre toute notre confiance.

Petit historique

10 mai 1980 : fondation du monastère Notre-Dame de Toute Confiance à Lamairé (Deux-Sèvres) par Mère Gertrude de Maissin, ancienne Prieure de l’Abbaye de Faremoutiers (Seine-et-Marne)
9 avril 2005 : achat d’une propriété à proximité de Bellaigue, le domaine de Perdechat, encouragé par Dom Ange, Prieur du Monastère Notre-Dame de Bellaigue
20 novembre 2005 : rappel à Dieu de notre chère Mère Prieure et fondatrice.
9 mars 2008 : rappel à Dieu de Dom Ange.
27 août 2008 : déménagement de Lamairé à Perdechat de toute la Communauté.
2010: restauration de la maison principale achevée! [Voir photo ci-dessus]
2014 : Le gros oeuvre de l’église est achevé, Deo Gratias !

Et nous aimons être particulièrement attentives aux versets de la liturgie qui nous invitent à cette confiance : « Heureux tous ceux qui mettent en Lui leur confiance » Ps 2. « J’ai mis ma confiance en Dieu : pourquoi donc me dites-vous : fuis sur la montagne, comme un timide passereau ? » Ps 10. « Vers Vous, Seigneur, j’élève mon âme. Mon Dieu, je me confie en Vous : que je n’aie pas de confusion ! » Ps 24. « Ayez pitié de moi, ô Dieu, ayez pitié de moi : car mon âme se confie en Vous. Je me réfugierai à l’ombre de Vos ailes, jusqu’à ce que la calamité soit passée » Ps 56. « Mieux vaut mettre sa confiance dans le Seigneur que de se confier aux hommes. Mieux vaut mettre son espérance dans le Seigneur que d’espérer dans les princes » Ps 117. « Ceux qui se confient dans le Seigneur sont comme la montagne de Sion : il ne sera jamais ébranlé celui qui habite Jérusalem » car… « Jérusalem a autour d’elle un rempart de montagnes : ainsi le Seigneur entoure son peuple de sa protection maintenant et à jamais » Ps 124.

C’est pourquoi nous pouvons chanter, le jour de notre fête patronale et tous les premiers samedis du mois : « approchons-nous avec confiance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver la grâce d’un secours opportun » (Introït de la messe du Coeur Immaculé de Marie).

Nous prenons ainsi pour nous la promesse de Notre-Dame à Lucie de Fatima : « Mon Coeur Immaculé sera ton refuge et le chemin qui te conduira à Dieu ».

Coeur Sacré de Jésus, j’ai confiance en Vous !

Coeur Douloureux et Immaculé de Marie, priez pour nous !

Nouvelles des travaux de juin à octobre 2014 : l’église du monastère

Mai : reprise des travaux d’été : le programme est de finir le transept sud, côté prêtre, et l’abside. Mais cette année, le Bon Dieu a décidé de mettre les bouchées doubles : l’entreprise, l’atelier Saint Blaise et Saint Thomas (Fragègue 34690), peut nous donner huit ouvriers au lieu de deux et le Bon Dieu donne le beau temps du lundi au jeudi : quand les ouvriers partent, la pluie commence à tomber. Ce jeu du ciel a duré quatre mois, merci mon Dieu ! Et pas besoin d’arroser puisqu’il pleut tous les samedis… Le chef de chantier témoigne qu’ils n’ont été gênés par la pluie que quelques heures en quatre mois. Nos prières sont derrière, bien sûr, il faut bien participer !

Alors à ce rythme, nous voyons s’élever à toute allure le transept des prêtres et simultanément l’abside et même les ouvertures sur le pignon ouest (une porte, un oculus) pourtant prévue pour 2015.

L’arc de l’abside élevé le 22 juillet et la merveille finale, le clocher, prévu aussi pour 2015 commence à apparaître le 15 août . Le retard des années précédentes, dû au mauvais temps, au manque d’ouvriers et au manque d’argent, est en partie rattrapé. Deo gratias !

Merci à vous, chers bienfaiteurs, qui êtes les instruments de la Providence !

Comme notre petite cloche « Ste Scholastique » est déjà bénie, elle a pu prendre place dans le clocher fin septembre (merci encore à nos bienfaiteurs de Lamairé qui nous avaient offert cette cloche en 1994). Les deux autres cloches « St Benoît » et « Ste Marie » attendent sagement au sol leur bénédiction avant de rejoindre leur place.

Accès à l’intégralité de la LAB des bénédictines de Perdéchat

Pour aider aux travaux de l’abbaye

fraternité sainte pie X