Vers la canonisation de Paul VI

Le car­di­nal Pietro Parolin a annon­cé le 6 mars 2018 dans un entre­tien au site amé­ri­cain Crux que le pape Paul VI (1963–1978) pour­rait être cano­ni­sé au mois d’octobre pro­chain, à la faveur du synode des évêques consa­cré aux jeunes.

Cette annonce inter­vient après l’approbation par la Congrégation pour la cause des saints, le 6 février 2018, de la recon­nais­sance d’un « miracle » attri­bué à l’intercession de Giovanni Battista Montini.

Le 27 avril 2014, le pape François avait déjà cano­ni­sé les papes Jean XXIII [1] (1958–1963) et Jean-​Paul II (1978–2005) [2]. Le 19 octobre de la même année, en clô­ture du synode sur la famille, il avait béa­ti­fié Paul VI [3].

Le 17 février 2018, lors d’une ren­contre avec le cler­gé de Rome, il avait confié que la cano­ni­sa­tion de Paul VI aurait lieu cou­rant 2018 : « Paul VI le sera cette année, la béa­ti­fi­ca­tion de Jean-​Paul I est en cours, quant à Benoît XVI et moi-​même, on est sur liste d’attente », avait-​il alors plaisanté.

A tra­vers ces cano­ni­sa­tions à marche for­cée de tous les papes modernes, c’est la réforme géné­rale de l’Eglise depuis cin­quante ans qui se trouve en quelque sorte cano­ni­sée et comme ren­due irré­ver­sible. Ainsi prétend-​on ren­for­cer la reli­gion conci­liaire, c’est-à-dire la concep­tion, l’esprit et la pra­tique du catho­li­cisme tel que le concile Vatican II l’a redé­fi­ni à tra­vers ses réformes des­truc­trices du culte, de la foi et de la doctrine.

Une fois encore se pose la ques­tion de l’évolution des pro­cé­dures [4] de béa­ti­fi­ca­tion et de cano­ni­sa­tion [5], ain­si que leur uti­li­sa­tion à des fins de poli­tique ecclésiale.

Mgr Marcel Lefebvre, qui fut frap­pé de sus­pense a divi­nis sous le pon­ti­fi­cat de Paul VI, avait expo­sé aux sémi­na­ristes d’Ecône le juge­ment qu’il por­tait sur ce pape, au cours des confé­rences qu’il leur don­nait sur les Actes du Magistère, et qui four­nissent la matière de son ouvrage Ils l’ont décou­ron­né (Clovis, 3e éd., 2008). Le cha­pitre XXXI, « Paul VI pape libé­ral » per­met de savoir exac­te­ment ce que le fon­da­teur de la Fraternité Saint-​Pie X aurait pu dire à l’annonce de cette pro­chaine « canonisation ».

Devant l’his­toire, le pon­ti­fi­cat du pape Paul VI (1963–1978) res­te­ra celui du concile Vatican II et de son appli­ca­tion, qui ame­nèrent la révo­lu­tion dans l’Eglise. Parmi les prin­ci­pales réformes enga­gées, citons la nou­velle messe dont l’es­prit et le rite se rap­prochent dan­ge­reu­se­ment de la Cène pro­tes­tante ; un faux œcu­mé­nisme qui ignore la véri­table uni­té de l’Eglise ; l’aggior­na­men­to géné­ral qui abo­lit les tra­di­tions véné­rables des ordres et des congré­ga­tions en remet­tant en cause la vie sacer­do­tale et reli­gieuse ; la crise durable de l’Eglise, avec l’ef­fon­dre­ment de la foi et des voca­tions, de l’es­prit catho­lique dans l’é­du­ca­tion, la morale et la pra­tique reli­gieuse sous tous ses aspects, etc. Pape tor­tu­ré, en proie au doute et inquiet, Paul VI pré­ten­dit au consis­toire de 1976 inter­dire la messe de saint Pie V, et per­sé­cu­ta la réac­tion légi­time de la Tradition, qui oppo­sait vingt siècles de vie et d’en­sei­gne­ment de l’Eglise à la révo­lu­tion conciliaire.

Sources : Fsspx.news

Notes de bas de page

  1. Note de LPL : Canonisations des papes Jean XXIII et Jean-​Paul II : Non pos­su­mus, par M. l’ab­bé Christian Bouchacourt – Avril 2014[]
  2. Note de LPL : Un saint nou­veau ? – Etude de 40 pages – 7 avril 2014[]
  3. Note de LPL : Bienheureux Paul VI !, par M. l’ab­bé Philippe Toulza, Directeur des Editions Clovis de la FSSPX – 18 octobre 2014[]
  4. Note de LPL : D’autres textes dans notre dos­sier sur les « cano­ni­sa­tions »[]
  5. Note de LPL : L’infaillibilité des cano­ni­sa­tions faites par le pape Jean-​Paul II, Mgr Lefebvre – 18 sep­tembre 1989[]