gleize

Abbé Jean-Michel Gleize

FSSPX

M. l'abbé Jean-Michel Gleize est professeur d'apologétique, d'ecclésiologie et de dogme au Séminaire Saint-Pie X d'Écône. Il est le principal contributeur du Courrier de Rome. Il a participé aux discussions doctrinales entre Rome et la FSSPX entre 2009 et 2011.

Articles publiés

Faute des distinctions nécessaires, l’argumentaire Ecclesia Dei pour détourner les fidèles de la Fraternité Saint-Pie X ne fait qu’aboutir à un dilemme intenable.
Dans ce numéro, monsieur l’abbé Gleize fait une recension du livre de Yves Chiron « Histoire des Traditionalistes », paru dernièrement aux éditions Tallandier. Ce livre est-il vraiment la « référence qui fera date sur le sujet » ?
Les sacres épiscopaux de 1988 ont-ils porté atteinte à un élément essentiel de la foi catholique : l’unité de l’Eglise ?
Les sacres accomplis par Mgr Lefebvre en 1988 représentent-ils un acte de nature schismatique ?
Réponse à l’abbé Bernard Lucien sur la question des degrés d’autorité du magistère.
Selon le Pape François, la communion des saints repose sur un lien « existentiel » et non sur un lien surnaturel de charité.
Le nouveau Missel de Paul VI est défectueux au point de devenir équivoque au niveau de l’expression de la Loi de la croyance, et d’encourir le risque d’invalidité sur le plan de l’efficacité du sacrement.
L’illusion de la Mouvance Ecclesia Dei fut de prétendre séparer les deux pour les besoins de la cause traditionnelle.
Certains chirurgiens s’empressent de prélever des organes vitaux à un malade dans le coma, alors que la mort de celui-ci n’est pas certaine.
Comment les communautés Ecclesia Dei devront-elles réagir, dans les mois qui viennent ?  Devront-elles refuser d’obéir au Motu proprio de François ? Mais au nom de quoi ?
L’indéfectibilité de l’Eglise condamne, aujourd’hui comme hier, tous les rapports du genre de celui remis par Monsieur Sauvé aux évêques de France.
« La mort de l’humanité n’est pas seulement le résultat concevable du triomphe du socialisme, elle constitue le but du socialisme ». Telle est la conclusion du livre d’Igor Chafarévitch (1923-2017), Le Phénomème socialiste.
La distinction entre la constitution de l’Eglise catholique et ses membres pécheurs aurait quand même pu – et dû – sauter aux yeux de Jean-Marc Sauvé et de ses pairs de la CIASE.
Le 26 septembre dernier, le vote du Peuple suisse a voulu donner sa légitimité à l’abjecte PMA.
Etre catholique ne signifie ni que l’on doive se tromper avec le pape, ni que l’on puisse se placer au-dessus de lui : il y a jugement et jugement.
L’autorité n’est plus là que pour exprimer et imposer à tous le « vécu » du peuple de Dieu.