Ecclésiadéisme

67 articles

Les mots « Ecclesia Dei » constituent le titre du document qui excommunia Mgr Lefebvre suite aux sacres épiscopaux de 1988. Après ces sacres qui garantissaient la survie de la Tradition, la Rome conciliaire a concédé l’existence légale à des communautés « ecclésiadéistes » en leur concédant la liturgie traditionnelle, mais celles-ci doivent en contrepartie reconnaître la nouvelle messe comme un rite légitime et s’abstenir de dénoncer les erreurs de Vatican II. Un tel silence constitue, en soi, une complicité coupable.

Ces communautés sont en particulier : la Fraternité Saint-Pierre, l’Institut du Christ-Roi, l’Institut du Bon-Pasteur, l’abbaye bénédictine du Barroux, la Fraternité Saint-Vincent-Ferrier, les dominicaines enseignantes de Pontcallec, les chanoines de Lagrasse et la Fraternité Saint Jean-Marie-Vianney de Campos au Brésil.

Contrairement à la Fraternité Saint-Pierre, à l’Institut du Christ-Roi et aux autres communautés ecclésiadéistes, nous ne sommes pas ralliés à la Rome moderniste. Pourquoi ?
fraternité sainte pie X
fraternité sainte pie X
Le 11 février, le Pape François a signé un décret dans lequel il concède l’usage des livres liturgiques de 1962 pour la Fraternité Saint-Pierre. Un pas supplémentaire dans l’impasse du privilège particulier.
L’un des effets du motu proprio Traditionis custodes a été de produire de la part des sociétés Ecclesia Dei un concert d’adhésion au concile Vatican II et une reconnaissance de la bonté du novus ordo. Cette approbation fragilise encore davantage leur situation.
Ne redoutons pas cette question directe, n’esquivons pas la réponse. Tentons, sans arrogance ni quelconque esprit frondeur, d’être juste.
Depuis quelques jours, certains supérieurs ou certains prêtres d’instituts « Ecclesia Dei » ont commencé à réagir de manière un peu plus vigoureuse. Mais ces réactions demeurent timides.
Dans un entretien, le préfet de la Congrégation pour le Culte Divin a notamment répondu à la question de savoir si les Responsa ad dubia s’appliquent aux instituts Ecclesia Dei.
Comment les communautés Ecclesia Dei devront-elles réagir, dans les mois qui viennent ?  Devront-elles refuser d’obéir au Motu proprio de François ? Mais au nom de quoi ?
Pour des modernistes, l’expression de « gardiens de la Tradition » ne signifie pas qu’il faille conserver des trésors du passé, mais continuer dans l’adaptation au présent.
Etre catholique ne signifie ni que l’on doive se tromper avec le pape, ni que l’on puisse se placer au-dessus de lui : il y a jugement et jugement.
Des visites apostoliques disciplinaires sont évoquées par un supérieur de la Fraternité Saint-Pierre. La condamnation d’Ecône avait commencé ainsi en 1974…
Douze supérieurs de communautés Ecclesia Dei ont signé une Lettre dans laquelle ils font part de leur réaction au récent Motu proprio Traditionis custodes du Pape François.
Si la nouvelle messe est « féconde » et « légitime », pourquoi alors ne pas en adopter l’usage exclusif ? D’autant plus si le pape motive sa décision par le souci de l’unité de l’Eglise…