Crise de l’Église

51 article(s)

L’Eglise catholique subit aujourd’hui une grave crise. On espérait, dans les années 1960, lors du Concile Vatican II, un nouveau printemps pour l’Eglise, mais c’est le contraire qui est arrivé. Des milliers de prêtres ont abandonné leur sacerdoce, des milliers de religieux et de religieuses sont retournés à la vie séculière. En Europe et en Amérique du Nord, les vocations se font rares et l’on ne peut déjà plus compter le nombre de séminaires, couvents et maisons religieuses qui ont dû fermer.

Au-delà des chiffres, cette crise est aussi une crise de la foi et de la morale. Les vérités fondamentales comme la foi en Dieu, la divinité de Jésus-Christ, le ciel, le purgatoire sont de moins en moins crues. Le genre de vie des chrétiens actuels ne diffère en rien de celui des enfants de ce monde, des incroyants.

Le caractère singulier de cette crise est que ces errements ont été et sont encore favorisés par les plus hautes autorités de l’Eglise.

Rapports entre Rome et la FSSPX
972 article(s)
La nouvelle messe
42 article(s)
La collégialité
4 article(s)
L'Œcuménisme
55 article(s)
La liberté religieuse
26 article(s)
Libéralisme
59 article(s)
Le nouveau magistère
8 article(s)
Disputatio
15 article(s)
Le modernisme
4 article(s)
Vatican II
26 article(s)
fraternité sainte pie X